GNU/Linux Magazine N°
Numéro
207

Deep Learning en pratique : recherchez des objets dans une collection d'images !

Temporalité
Septembre 2017
Image v3
Deep Learning en pratique : recherchez des objets dans une collection d'images !
Article mis en avant

Résumé

On fait énormément de choses avec les réseaux de neurones et de plus en plus de frameworks sont disponibles pour les utiliser simplement. Ce mois-ci je vous propose de classer des images en catégories (voiture, chat, chien, etc.) en utilisant PyTorch, ce qui nous permettra d'appréhender le fonctionnement des moteurs de recherche visuels.

Dans ce numéro...


Ça y est les vacances sont terminées et vous voilà lancé, plein d'énergie, à la conquête d'un nouveau projet et pour cela vous aurez besoin de lui… ce framework qui devrait remplir tout ce dont vous avez besoin dans ce projet, ce framework qui vous fera gagner un temps précieux, celui pour lequel vous vous êtes mis à baver devant votre écran en vous disant « il me le faut ! ».
Le métier d'architecte en systèmes d'information est souvent mal connu. Je vous propose de vous mettre à sa place pour imaginer une architecture innovante pour un nouveau SI.
Qui d'entre vous n'a jamais entendu parler de AWS (Amazon Web Services), LE cloud public qui domine le marché, la panacée du DevOps, le destructeur de toute une industrie, l'hébergeur qui soutient désormais un bon 40% du Web mondial ? Si tu réponds « moi » à cette question, tu devrais visiter autre chose que des sites en HTML v2 et cesser d’éditer tes fichiers de conf à la main.La triple pique d'entrée de jeu c'est gratos, ça me fait plaisir. AWS, c'est le rouleau compresseur, et cette position de leader n'est pas liée à la chance, puisque comme nombre de solutions disruptives, les analystes les plus pointus proféraient à son lancement que « ça marchera jamais » ©®™ ; non, le succès de ce cloud réside en grande partie dans son API, ses outils, le plus souvent libres, et la puissante communauté qui s'est construite autour. Ce que je vous propose dans cet article, c'est de faire connaissance avec ces outils, et en particulier l'AWS cli [1] basée sur boto3[2], tous les deux sous licence Apache 2[3].
FreeRTOS est un environnement exécutif à très faible empreinte mémoire (<10 KB) fournissant un ordonnanceur et les mécanismes associés pour le partage de ressources entre tâches. En utilisant une bibliothèque libre supportant les cœurs ARM Cortex, en particulier la gamme STM32, nous rendons FreeRTOS utilisable sur tout microcontrôleur muni d'un tel processeur. Nous appréhendons cet environnement de travail, favorable aux développements collaboratifs, dans le contexte de la réalisation d'un instrument de caractérisation de dispositifs radiofréquences.
Vous venez d'acheter un Raspberry Pi 3 et vous n'avez pas d'écran avec un connecteur HDMI à portée de main pour installer/paramétrer votre petit « jouet ». Qu'à cela ne tienne, un câble Ethernet suffira ! Je vous propose également de voir comment on peut utiliser un autre système Linux que la distribution de référence Raspbian, en installant par exemple une Slackware.
Emacs montre toute sa puissance à ceux qui le placent au centre de leur quotidien : lecture de courriers électroniques et de flux RSS, gestion des tâches et calendriers, navigation dans des systèmes de fichiers locaux et distants, manipulation de dépôts git, etc. Dans cet article, nous verrons comment quelques lignes d’Emacs Lisp, que nous introduirons, permettent d’interroger facilement un serveur distant (GitHub) et d’en formater la réponse en vue d’une utilisation efficace depuis Emacs. Ce qui suit s'adresse aux débutants en Emacs et en Lisp.
La mise en place d'un site internet laisse de nos jours peu de choix à la créativité. Il s'agit souvent de faire un compromis entre l'utilisation d'un framework clé en main à la WordPress, ou d'utiliser des services à tout faire fournis par des prestataires tiers. Quand il s'agit de mettre en ligne un service personnalisé, performant et évolutif, il est possible de bénéficier des avantages des deux approches en les combinant, grâce à Django. Nous allons voir dans cet article sa mise en œuvre rapide et un exemple complet d'application.
« Chez les Barbus - Java et Sécurité », c’est le titre de la conférence donnée par François Le Droff et Romain Pelisse à l’occasion de Devoxx France 2015. Cet article propose d’en reprendre le contenu de manière plus didactique et plus adaptée à ce nouveau support.Si la première partie a été publiée dans le GNU/Linux Magazine [1], voici maintenant sa seconde partie, qui discute des vertus de l'authentification à deux étapes, mais aussi des dangers liés à l’intégration continue sans politique de sécurité, et aussi au « Cloud ».

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Body