GNU/Linux Magazine N°
Numéro
170

Installez votre premier serveur Asterisk et filtrez les télévendeurs !

Temporalité
Avril 2014
Article mis en avant

Résumé
« Bonjour, êtes-vous équipé en fenêtclic-Bienvenue chez iMil, si vous êtes un démarcheur, restez en ligne, un opérateur va vous répondre... ». Avouez, avouez que vous n'en pouvez plus de recevoir des coups de fil anonymes de vendeurs de fenêtres et autres démarcheurs téléphoniques. Eh bien pour ça aussi, UNIX a une solution, elle s'appelle Asterisk.

Dans ce numéro...


En septembre 1998 paraissait le premier numéro de Linux/Magazine France (on avait oublié le « GNU » au début, honte à nous). Trimestriel, bimestriel, puis mensuel dès le 3ème numéro, ce que certains appellent LinuxMag et d'autres GLMF a traversé les années et vu la démocratisation de GNU/Linux et du logiciel libre, tout comme je l'ai fait moi-même.
À la manière du désormais habituel « Kernel Corner » et pour faire suite à la série « À la découverte d'Android », je vous propose de continuer cette plongée dans les entrailles du système de Google par cette nouvelle série « Inside Android », qui présentera les changements introduits par chaque nouvelle version de l'OS.
Un moteur de bases de données est composé de plusieurs parties, ne serait-ce qu'au niveau des requêtes : un analyseur syntaxique, un planificateur, un exécuteur. Le planificateur est certainement l'un des composants les plus importants : de ses capacités vont dépendre les performances du moteur. Un mauvais plan peut rapidement ralentir tout un système, alors qu'un bon plan permettra à la fois de bonnes performances et une grande interaction des différentes sessions. Cet article va tenter d'expliquer le planificateur de PostgreSQL, ses capacités, ses points forts, comme ses points faibles, pour permettre à tout un chacun de comprendre pourquoi telle requête utilise tel plan d'exécution.
Aujourd'hui, je vais partager avec vous l'expérience vécue sur un projet libre dans le cadre de ses optimisations. Cet article ne sera pas technique, mais plus un pot-pourri des leçons que nous avons tirées lors de l'évolution du projet.
Le programme est achevé et tout fonctionne correctement... Mission accomplie ! Est-ce vraiment certain ? Des informaticiens s'imposent ou se voient imposer une contrainte aberrante : documenter leur code. Mais pourquoi donc ?
Planté ! On va le rebooter. Mais que s'est-il passé sur ce serveur ? Encore une fois, trop de processus qui prennent trop de mémoire ? Lequel était-ce cette fois ? Et a-t-on assez de mémoire sur nos machines ? A-t-on assez de machines ?
yum/apt-get install collectd perfwatcher. Eh non, PerfWatcher nécessite des plugins spécifiques de Collectd. Cet article décrit une installation commentée du couple Collectd-PerfWatcher.
De plus en plus décrié, nombre d'administrateurs système se détournent de Nagios, après de nombreuses années de bons et loyaux services. Dans ces colonnes, vous avez déjà pu apprendre à connaître Icinga, le fork de Nagios, et surtout Shinken, qui essayent de combler certaines lacunes de Nagios. Nous allons dans cet article regarder ce qui se passe du côté de Sensu, un projet qui a pris le parti de développer de zéro une solution de monitoring.
On a toujours besoin d'utiliser une structure, un format particulier, pour représenter des données dans un fichier. Cela permet d'accéder plus rapidement aux informations sans avoir à passer des heures en développement. Seulement, certains formats sont plus simples que d'autres...

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Body