GNU/Linux Magazine N°
Numéro
163

Créez vos postes sans disque

Temporalité
Septembre 2013
Article mis en avant

Résumé
L'informatique moderne est amusante. Alors que nos données s'échappent et se dispersent dans le « klaoude », un royaume étrange où tout est à la fois partout et nulle part, disponible et sûr (soi-disant), la taille des disques et autres supports de stockage ne cesse de croître, aussi bien sur serveur (bien sûr), les PC Desktop, que les laptops ou les smartphones. Le moment où on nous vantera les mérites de l'OS dans les nuages approche à grands pas. Pourquoi ? Simplement parce que c'est techniquement disponible depuis des années et il ne s'agira là aussi que d'un ensemble réchauffé et savamment marketé. La preuve, vous pouvez déjà le faire…

Dans ce numéro...


Ah les vacances… Le soleil, les projets personnels, les ballades en nature, la découverte de nouveaux horizons, les siestes (pas trop longues tout de même)… Eh bien, tout ceci est terminé ! Nous voici en septembre et il est temps de faire preuve de motivation et de raviver la flamme du sysadmin et du développeur qui finalement ne vous aura pas quitté durant cette période estivale.
La nouvelle version stable de la distribution à la spirale, numérotée 7.0 et nommée Wheezy, du nom du manchot en caoutchouc avec une cravate rouge du film d'animation Toy Story, a été publiée le 4 mai 2013, après 26 mois de développement.L'arrivée de cette nouvelle version stable a été un événement majeur pour la communauté du logiciel libre. Cette distribution équipera en effet pour de nombreuses années à venir un parc important de serveurs et de postes de travail dans le monde. Mais au-delà de ses utilisateurs directs, Wheezy servira également de base à de très nombreuses distributions dérivées.Véritable socle sur lequel repose une imposante partie de l'écosystème du logiciel libre, cette version de Debian offre de nombreux nouveaux programmes et des fonctionnalités inédites.
Nous traitons dans cet article de l'infrastructure des espaces de noms et présentons un aspect essentiel qui a été intégré au noyau 3.8, à savoir l'instantiabilité de l'espace des comptes utilisateurou,autrement dit : la possibilité de créer de nouveaux espacesd'UID et GID.
Après un premier article sur l'utilisation de Graphite[GLMF156] pour générer vos graphiques, nous allons parler gestion de logs avec Logstash. La gestion des logs est un véritable casse-tête. Dispersés sur vos différents serveurs, il faut commencer par centraliser tout ça. Vient ensuite l'exploitation de tous ces messages, chaque application ayant un format différent, plus ou moins exotique. Chacun de ces formats est trop complexe pour être facilement traité directement par l’œil humain, et trop verbeux pour être facilement traité par des scripts et autres outils. Sans aborder la théorie de la journalisation[10COMMANDEMENTS], voyons plutôt comment Logstash[LOGSTASH] va vous aider dans le traitement de vos logs.
Keepalived c'est un peu comme le miel, au début ça colle aux doigts et après on s'aperçoit que son parfum sucré est drôlement agréable. Je vais donc aborder les fondements de la haute disponibilité de services réseaux au niveau kernel pour arriver à une solution entièrement pilotée.
Java est un langage qui résulte d’une construction entre le monde du langage C (ou C++) et les langages objets tels que Smalltalk. Il a essayé de prendre le meilleur des deux mondes, c’est-à-dire la portabilité et la facilité de maintenance des langages objets tout en gardant un niveau de performance acceptable. Des contrôles (notamment de typages) sont apportés par le compilateur.
Dans la première partie, nous avons commencé à explorer les différents composants ergonomiques des systèmes mobiles. Nous continuons et terminons ici notre voyage.
Le but de cet article est d’intervenir dans le code d’un moteur de base de données (H2 pour ne pas le citer), afin d'ajouter deux fonctionnalités intéressantes : le « Row/Cell Level Security » (sécurité au niveau d’une ligne de table de base de données) et un accès distant aux données. Plus que ces fonctionnalités, cet article nous permettra d’étudier une base de données relationnelle, non pas comme d’habitude d’un point de vue « client » (JDBC, ODBC et consorts), mais de l’intérieur du moteur.
La dernière fois, nous avons décortiqué un tableur ayant gagné l'IOCCC [1] en 2000. Aujourd'hui, nous allons analyser le complément idéal : un simulateur de vol, gagnant de l'IOCCC [1] en 1998.
Déboguer un script Python n'est pas chose aisée. Il existe bien le module pdb, mais celui-ci n'est pas forcément très simple à utiliser. Depuis peu, il existe une nouvelle alternative : Smiley.

Magazines précédents

GNU/Linux-Magazine N°162
Centralisez la gestion des logs
GNU/Linux-Magazine N°161
Boostez les performances de vos serveurs
GNU/Linux-Magazine N°159
Virtualisation avec les LinuX Containers
GNU/Linux-Magazine N°158
Votre supervision pas à pas avec Zabbix
GNU/Linux-Magazine N°157
Déployez votre serveur Samba

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Body