GNU/Linux Magazine N°
Numéro
169

Routage OSPF avec BIRD !

Temporalité
Mars 2014
Article mis en avant

Dans ce numéro...


Les forces de l'alliance risquent d'envahir le monde... de l'automobile ! J'adore ! Sérieusement, j'adore ce genre d'effet d'annonce, en particulier lorsqu'il est possible d'y glisser quelques jeux de mots. Les forces de l'alliance font ici référence à la GENIVI Alliance, un consortium à but non lucratif (sic) entre certains acteurs du secteur automobile (BMW, PSA Peugeot Citroën) et d'autres provenant de l'IT/multimédia (Intel, Wind Rivers, Delphi (l’équipementier, pas l'IDE)). L'objectif annoncé est, entre autres, de mettre en place un programme de certification autour de son projet FOSS (Free and Open-Source Software) basé sur GNU/Linux.
À chaque année sa nouvelle version de PostgreSQL. Toutes les versions 9.x de PostgreSQL sont sorties à la rentrée, en septembre pour être précis. Cette version ne déroge pas à la règle. Elle est sortie le 4 septembre. Une première version corrective est sortie le 10 octobre, et une deuxième le 5 décembre. Il est temps de se pencher sur les nouveautés de cette version, qui commence à arriver en production chez de nombreux utilisateurs.
Qui n'a jamais été intéressé par la mise à disposition d'un script bash auto-extractible pour la livraison d'un logiciel donné ? Nous allons voir comment cela fonctionne et quels outils peuvent être utilisés.
Dans notre précédent article, nous avons vu comment créer simplement un applicatif Android en Python. Nous allons maintenant détailler comment cross compiler simplement du C++ vers la plateforme Android pour booster les performances.
Ah les mathématiques ! Nous y avons tous été confrontés un jour ou l'autre pendant notre scolarité... Mais est-ce que ça vous sert pour écrire des programmes ?
Après après avoir découvert le projet d'infrastructure Cloud « as a Service » OpenStack au sein du numéro 165, intéressons-nous désormais à son déploiement de manière très pratique. Comme nous allons nous en rendre compte, rien n'est moins simple ;-)
Si Puppet vient déjà naturellement avec le support de nombreux produits et outils, et que PuppetForge regorge aussi de nombreux modules complémentaires, il n'en reste pas moins que la plupart des systèmes d'information incorporent des logiciels « maison », ou simplement trop spécifiques pour bénéficier du support de la communauté. Heureusement, Puppet, comme pratiquement toutes les solutions open source, propose un mécanisme d'extensions permettant d'ajouter aisément le support de nouvelles « ressources », que nous allons étudier en détails dans cet article.
Reprenons l'histoire du hacker à qui on a demandé de créer des pages web pour le suivi de la production logicielle de la société. Comme tout hacker qui se respecte, il préfère que la machine fasse son boulot à sa place. Pour ce faire, il a mis en place une base de données MySQL, un ORM (DBIx:Class). Reste maintenant à fournir un serveur web pour exploiter les données de cette base.
Acteur majeur du Web depuis plus d’une décennie, Google ne cesse de travailler à proposer des solutions visant à rendre le Web plus rapide et plus riche. Toujours prompt à faire bouger les lignes, le géant de Mountain View est à la pointe de l’innovation et nous le prouve une fois de plus avec sa plateforme Dart qui vient de fêter sa version 1.0. Indissociable de JavaScript dont elle assure la compatibilité tout en comblant ses lacunes, Dart offre un environnement moderne et efficace pour réaliser des applications web riches. Plongée au cœur d’une technologie prometteuse combinant performance et productivité.
La première partie de cet article consacré à Dart a permis de faire un tour d’horizon de la plateforme et de ses spécificités, tout en proposant une prise en main du langage. Plutôt théorique, cette introduction était le prérequis à la suite de l’article avec la mise en pratique sur un cas d’usage concret : la réalisation d’une application web utilisant Dart de bout en bout, côté client et côté serveur.
Bien que GNU/Make soit devenu un standard, redo a été développé comme une alternative devant combler les lacunes de l'outil initial. Nous allons voir comment l'utiliser.

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Body