GNU/Linux Magazine N°
Numéro
238

CMake & Ninja : le duo gagnant !

Temporalité
Juin 2020
Image v3
CMake & Ninja : le duo gagnant !
Article mis en avant

Dans ce numéro...


Mais où s’arrêteront les spammeurs ? Certains d’entre vous ont peut-être vu apparaître comme par enchantement des pubs dans leur agenda Google. Le premier réflexe est de se dire qu’il n’y a rien d’anormal, après tout c’est Google et la pub vient nécessairement de chez eux après analyse de nos mails.
PHP est un langage qui, comme la plupart des autres langages, évolue continuellement. Nous traitons dans ces pages régulièrement de ces évolutions, mais entre le moment où vous lisez un article ici et le moment où vous pouvez l'utiliser dans vos projets, il se passe souvent des années... Du coup, de nombreuses nouveautés ne sont que très faiblement utilisées, je vous propose donc de les redécouvrir.
C’est l’histoire réelle d’une traque de secteurs défectueux jusque dans les fichiers concernés, d’une bourde, de la reconstruction en direct d’une table de partitions, et quelques bonus avec ddrescue et nbdkit.
Dans le précédent article [1], nous avons vu comment compiler un noyau, créer un initramfs, nous avons réussi à démarrer notre téléphone dessus et en plus, à nous y connecter et à obtenir un shell. C’est une belle prouesse, mais le must serait d’avoir un système GNU/Linux complet sur nos téléphones (et en natif). C’est justement le sujet de cette seconde partie : expliquer comment arriver au système final.
KiCAD et FreeCAD convergent pour fournir un environnement cohérent de conception électronique et mécanique assistée par ordinateur. Ces deux outils rendent leurs fonctions accessibles depuis Python, langage permettant d’automatiser un certain nombre de tâches répétitives et donc fastidieuses. Nous proposons de rédiger quelques greffons (plugins) pour distribuer des vias [1] le long de lignes de transmissions radiofréquences (KiCAD), puis automatiser la réalisation du boîtier contenant un circuit imprimé avec les ouvertures pour ses connecteurs (FreeCAD).
Vous avez écrit un code Python réalisant des calculs, mais vous constatez que ce dernier est un peu lent pour fournir les résultats. Vous avez affiné vos algorithmes, dérécursifié vos fonctions, mais rien n'y fait ? Il reste la mise en cache…
Suite à l'annonce des principaux navigateurs de considérer les sites internet sans chiffrement comme non sécurisés, voire dangereux, à laquelle s'ajoutent les besoins de confidentialité pour les visiteurs et des règles de référencement imposées par les moteurs de recherche, il devient inimaginable de mettre en ligne un serveur sans HTTPS. Voyons donc comment mettre en place cette sécurité, facilement et à moindres frais, sur notre serveur web.

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Body