Reprenez le contrôle ! Ajoutez un environnement graphique à votre GNU/Linux sur smartphone

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
238
Mois de parution
juin 2020
Spécialité(s)


Résumé

Dans le précédent article [1], nous avons vu comment compiler un noyau, créer un initramfs, nous avons réussi à démarrer notre téléphone dessus et en plus, à nous y connecter et à obtenir un shell. C’est une belle prouesse, mais le must serait d’avoir un système GNU/Linux complet sur nos téléphones (et en natif). C’est justement le sujet de cette seconde partie : expliquer comment arriver au système final.


Comme expliqué précédemment, l’initramfs n’est pas le système final (il est toujours possible d’imaginer un système dans celui-ci, mais pas dans cet article). Le système final (rootfs), qui contient la distribution en elle-même, sera quant à lui sur sa propre partition et nous devons donc le monter et lui passer la main. Voyons comment faire.

1. Le rootfs

Pour pouvoir démarrer notre système final (Debian, Arch Linux, CentOS...) il va d’abord falloir l’installer sur un support que le téléphone est capable de lire (monter). Mais alors, où installer le système ? Globalement dans un téléphone ou une tablette (moderne), il est possible d’installer un rootfs sur trois emplacements : une carte SD, un périphérique USB et la mémoire interne du périphérique. Pour des raisons de simplicité dans cet article, nous allons l’installer sur un support externe, une carte SD ou une clé USB, mais sachez qu’il est tout aussi possible d’installer le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Aléa et cryptanalyse de générateurs

Magazine
Marque
MISC
Numéro
106
Mois de parution
novembre 2019
Spécialité(s)
Résumé

La plupart des applications en cryptographie moderne nécessitent à un moment ou un autre une source d’aléa [1]. Que ce soit pour chiffrer, générer des nonces, des clés ou même des sels cryptographiques. Mais comment générer de l’aléa sur nos ordinateurs qui sont des machines déterministes ?Dans cet article, nous allons nous intéresser à la place de l’aléa dans les algorithmes de chiffrements modernes. Puis nous verrons trois CTF ou le but est de cryptanalyser des générateurs de nombres aléatoires ; cela nous permettra d’en comprendre le fonctionnement et de voir quelques attaques sur des générateurs de nombres aléatoires.

Découvrez ou redécouvrez Ansible-vault

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
222
Mois de parution
janvier 2019
Spécialité(s)
Résumé

Lorsque le parc informatique devient trop important, il n’est plus possible de gérer l’ensemble des machines à la main. Il devient donc nécessaire d’avoir recours à un outil de gestion de parc.Les outils de gestion de parc informatique ont de plus en plus la cote auprès des sysadmins. Une simple visite sur la page Wikipédia comparant les outils de gestion de parc informatique [1] nous permet de nous rendre compte de leur nombre. Mais alors, lequel choisir ? Dans cet article, nous allons parler de l’un des plus récents d’entre eux, Ansible.

Comment démarrer manuellement le noyau Linux

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
219
Mois de parution
octobre 2018
Spécialité(s)
Résumé

Faire tourner le noyau sur de plus en plus de plateformes, toujours réussir à dépasser les limites techniques, voire les sécurités du système pour la simple satisfaction d’avoir lancé le noyau sur une nouvelle machine. Cela semble être un défi qu’aime relever la communauté (calculatrice, PS2, PS3, PS4, Intel 8086, Nintendo DS, etc. ) et c’est encore une fois confirmé avec le portage de Linux sur la Nintendo Switch [1]. Mais alors, comment démarrer le noyau sur ces machines « exotiques » où ni GRUB ni LILO ni UBOOT ni aucun bootloader ne tourne ?

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 49 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous