GNU/Linux Magazine Hors-série N°
Numéro
77

Programmation orientée objet

Temporalité
Mars/Avril 2015
Image v3
Programmation orientée objet
Article mis en avant

Résumé

L'apprentissage de la programmation n'est pas chose aisée... d'autant plus lorsque l'on veut aborder la programmation orientée objet dans laquelle la façon de penser le code est un peu particulière. Mais vous avez décidé de vous lancer dans l'aventure et l'on ne peut que vous en féliciter !

Dans ce numéro...


La Programmation Orientée Objet, ou POO, est une technique de programmation un peu particulière. Avant de pouvoir se lancer dans son apprentissage, il faut s'assurer qu'un certain nombre d'outils sont installés. C'est l'objectif principal de cette partie.
Pour démarrer notre projet, nous allons commencer par l'élément le plus simple : la carte. Nous allons définir ce qu'est une carte et comment elle doit être utilisée, puis nous écrirons son code de manière à pouvoir la manipuler.
Nous avons défini ce qu'était une carte. Pour pouvoir jouer à bataille, nous aurons besoin d'un jeu de 52 cartes et pour créer ce jeu, nous avons deux possibilités : soit une création manuelle de chaque carte, soit la définition d'un nouvel objet qui contiendra l'ensemble des cartes. C'est bien sûr la deuxième solution qui est la plus intéressante...
Nous avons créé un jeu de cartes, mais pour que deux joueurs puissent s'affronter, il faut que chacun d'eux dispose d'un paquet de cartes issues du jeu... et non pas de deux jeux de cartes !
Aujourd'hui, nous allons nous éloigner de notre objectif de création d'un jeu de bataille. Nous avons pu découvrir l'héritage qui permet de spécialiser des objets tout en récupérant leur fonctionnement de base. Pourquoi ne pas utiliser ce mécanisme pour créer différents jeux de cartes ?
Nous avons créé différents objets qui permettent de manipuler des cartes. Il reste maintenant à faire en sorte que l'on puisse utiliser ces objets pour jouer.
Notre jeu fonctionne, nous sommes parvenus à notre but ! Mais ne pourrions-nous pas faire mieux, n'y a-t-il rien qui puisse être amélioré ? Consacrons cette dernière journée à une réflexion sur les différentes pistes qui s'offrent à nous.
Dans l'environnement Python, certains programmes sont incontournables. Vous trouverez ici des explications sur l'utilisation de ces programmes.
Vous retrouverez ici des explications et des exemples sur les différentes instructions utilisées pour réaliser notre projet.
Vous retrouverez ici une définition des différentes notions abordées tout au long de la construction de notre projet.
Vous retrouverez ici une liste des erreurs les plus courantes. Servez-vous de cette annexe pour résoudre plus rapidement vos erreurs.

Magazines précédents

Securité & Linux
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°76
Securité & Linux
Raspberry Pi
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°75
Raspberry Pi
Les systèmes BSD
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°74
Les systèmes BSD
Python : niveau avancé à expert
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°73
Python : niveau avancé à expert
Ligne de commandes
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°72
Ligne de commandes
Je programme
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°71
Je programme

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Body