GNU/Linux Magazine Hors-série N°
Numéro
53

Initiation à Python

Temporalité
Mars/Avril 2011
Image v3
Initiation à Python
Article mis en avant

Résumé
Un code bien maîtrisé doit être simple et court ; le relire trois mois après l'avoir écrit, même lorsque l'on a plus le contexte en tête, ne doit pas poser le moindre problème.L'objectif de cet article est de présenter quelques pratiques permises par Python qui permettent d'être efficace : temps de production raccourci pour le développeur, temps de compréhension et d'assimilation minimal pour le relecteur, performances acceptables pour le code.

Dans ce numéro...


Python a l'avantage de présenter peu de types de données, ce qui évite de se perdre dans des choix pas toujours évidents à faire. Cependant, ces types présentent l'avantage de permettre de résoudre à peu près tout les cas de figure.L'objectif de cet article est de les présenter et de montrer comment les utiliser au mieux afin de produire le code le plus efficace, lisible, simple et court possible.
Cet article a pour ambition la présentation du modèle objet de Python et des principales fonctionnalités disponibles pour l'écriture des classes.
L'objectif de cet article est de présenter quelques algorithmes simples, courts mais puissants qui nous permettrons de gérer les données en provenance d'un fichier CSV, d'en écrire, puis nous automatiserons le processus en écrivant une classe qui gèrera çà pour nous.
Cet article a pour destination d'expliquer le fonctionnement d'un annuaire LDAP et les moyens de procéder en utilisant les outils fournis par Python.
Nous avons vu comment manipuler des données issues de fichiers CSV en utilisant conjointement et uniquement listes et dictionnaires et fait une présentation de LDAP.Nous sommes maintenant prêts pour utiliser toutes les spécificités de Python au service d'une classe qui permettra de structurer les appels LDAP.
Cet article a pour destination d'expliquer comment dialoguer avec des bases de données relationnelles en continuant d'utiliser les types basiques de Python : les listes et les dictionnaires.
De la même manière que nous avons manipulé des données en provenance de CSV ou LDAP en utilisant conjointement et uniquement les listes et les dictionnaires, nous allons gérer des données en provenance de bases relationnelles en utilisant l'ORM SQLAlchemy présenté dans l'article précédent.Nous allons chercher à répondre à des cas d'utilisation concrets et à apercevoir quelques voies qui pourront permettre d'industrialiser du code efficace, simple et performant.
Ce présent article aborde la création d'un modèle de donnée objet destiné à être stocké dans une base relationnelle. Le développeur construit ses classes en pouvant totalement faire abstraction des problématiques liées à la base de données, puisque c'est l'ORM qui crée sa structure quel que soit le type de base.
L'objectif de cet article est de présenter le XML et de comprendre comment sont représentées les données dans le flux et en utilisant un schéma. Nous aborderons la problématique de la validation.Une seconde partie abordera la manière de manipuler les données en lecture ou en écriture.
Le but de cet article est de présenter les particularités spécifiques avec lesquelles Python aborde le XML et de voir comment transformer ces données en n'utilisant, comme pour CSV, LDAP, SQL, que les deux types de base (liste et dictionnaire) de manière à pouvoir les utiliser en combinaison avec des données en provenance de LDAP, d'une base de données relationnelle ou d'un fichier CSV, vus dans de précédents articles.Cet article fait suite au précédent qui abordait le format XML, les schémas et la validation. Le principal exercice de l'article est de sélectionner une partie des données du fichier XML présenté dans le précédent article pour les écrire sous forme de liste de dictionnaires.
Les expressions régulières permettent d'effectuer des opérations complexes sur les chaînes de caractères et sont utilisées dans presque tous les langages de programmation. Python, comme à son habitude, propose des méthodes simples pour son utilisation.
La destination de cet article est de proposer une méthode simple pour stocker ses données de façon persistante en se passant de solutions qui nécessitent la mise en place d'une architecture logicielle.
La destination de cet article est l'introduction du module reportlab et d'une manière d'industrialiser la présentation de données.
Le but de l'article est de présenter openDocument et de voir quelles sont les interactions possibles avec Python.

Magazines précédents

Développement Android
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°52
Développement Android
Hacks, électronique & embarqué
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°51
Hacks, électronique & embarqué
Incontournable Python
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°49
Incontournable Python
Voyage au centre de l'embarqué
GNU/Linux-Magazine Hors-série N°47
Voyage au centre de l'embarqué

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Body