Les articles de Linux Pratique N°119 - Mai/juin 2020

Image
Bien choisir votre hébergement !
Article mis en avant

Comment bien choisir son prestataire d’hébergement ?

Avoir son propre serveur, sa propre production, ses propres baies… Bien souvent, cela est juste nécessaire pour la continuité de service et c’est un des métiers clés de l’informatique contemporaine. Sauf que voilà, posséder sa baie à la maison ou dans l’entreprise n’est plus depuis longtemps la meilleure façon de faire. Et la mode des clouds (du « nuagique » en français) nous a même expliqué que tout cela était dépassé, has been, remisé aux poubelles de l’Histoire. Mais alors, quand on a besoin de ses propres serveurs (et pas de services clés en main) et de continuité de services, comment fait-on ? Allons voir ensemble ce que recouvre la notion d’hébergement.

Les récents événements que nous avons vécus suite à la propagation du virus Covid-19 à travers le monde ont obligé une partie de la France à bouleverser ses habitudes professionnelles avec le télétravail.
Un premier MOOC pour le collectif CHATONS / Naissance d’un comité d’éthique sur le numérique / Un état des lieux de la menace représentée par les rançongiciels à l’encontre des entreprises et institutions
Le monde Tech, on le sait, a du pain sur la planche pour limiter ses impacts environnementaux. Il faut avant tout que tout un chacun - de l’utilisateur lambda à la grande multinationale - ait conscience de son empreinte environnementale numérique et surtout, prenne l’habitude de faire avec ce qu’il a à sa disposition. Frédéric Bordage, expert indépendant en numérique responsable et porte-parole du site GreenIT.fr réunissant la communauté des acteurs de la sobriété numérique, nous explique ici les bonnes pratiques à mettre en place pour développer un « numérique responsable » à son échelle.
Difficile de se faire une idée de l’empreinte écologique que peuvent représenter nos activités informatiques, à commencer par notre consommation numérique en ligne. C’est pourquoi le Think Thank TheShiftProject a créé l’extension pour navigateur Carbonalyser [1] qui va permettre non seulement de visualiser notre consommation électrique, mais aussi nos émissions de gaz à effet de serre suite à notre navigation sur la Toile. Ce projet se décline également en application mobile pour nous permettre de suivre l’impact de nos activités sur notre smartphone.
La nouvelle mode pousse le commerce à proposer des applications à installer sur nos téléphones pour enrichir notre expérience de client (sic). Nous montrons dans cet article comment utiliser ces applications sans perturber le fonctionnement de notre téléphone réel. Il est en effet possible de disposer d’une plateforme jetable et peu onéreuse pour tester ou utiliser des applications. Nous présenterons l’installation de l’environnement de développement Android Studio. Nous montrerons comment lancer un téléphone virtuel à partir de cet environnement, puis directement à partir de la ligne de commandes.
Sous Linux, tout est fichier. Alors forcément, toute application que vous utilisez, y compris votre environnement utilisateur, tout cela se sert de fichiers pour leur configuration. Une configuration que vous avez peaufinée des années, que vous synchronisez entre vos différents appareils, qui est la première chose dont vous vous occupez sur un système nouvellement installé, et qui vous fait cruellement défaut dès que vous êtes sur une machine étrangère. Même si la plupart des distributions et applications respectent désormais la spécification XDG [1], et gèrent leur configuration dans l’arborescence $HOME/.config, tout n’est pas aussi simple pour sauvegarder et synchroniser ce dossier unique entre vos différents postes. Nous avons donc besoin d’un gestionnaire de fichiers de configuration qui nous permette de choisir finement les fichiers à suivre, les sauvegarder, voire les versionner, et de pouvoir synchroniser cette configuration entre différentes machines. Dans cet article, je vais vous présenter yadm, un outil qui répond à ces différents besoins.
Puppet [1], outil de gestion de configuration et d’automatisation, a été présenté précédemment dans les colonnes de Linux Pratique [2]. Je vous propose de découvrir certaines fonctionnalités du logiciel qui ont évolué ou qui méritent de s’y attarder pour exploiter au mieux cet outil.
Les équipements informatiques ont envahi notre quotidien, qu’ils soient personnels ou professionnels. Dans ce dernier domaine en particulier, surtout si vous faites partie d’un service informatique, c’est une pléthore de types différents de flotte d’équipements que vous avez à gérer : postes informatiques, portables, logiciels, imprimantes, mobiles, équipements réseau, etc. Équipements dont vous devez également conserver un inventaire pour gérer le budget, les licences, garanties et affectations aux employés. Plutôt que de partager un fichier Excel entre collègues de votre service, je vous propose de découvrir dans cet article l’application web Snipe-It.
Vous êtes-vous déjà retrouvé à devoir installer ou mettre à jour les systèmes d’exploitation de plusieurs ordinateurs comme par exemple ceux d’une salle informatique ? Si oui, vous serez d’accord avec moi pour dire que cela est fastidieux et chronophage. Mais plus d’inquiétude, une solution s’offre à vous avec FOG.
L’actuelle pandémie qui se répand dans le monde est l’occasion de faire un point d’étape sur les bonnes pratiques à adopter au sein d’une entreprise. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les DSI sont aussi concernées et peuvent être en première ligne.