Linux Pratique Hors-série N°
Numéro
24

Initiation à JavaScript

Temporalité
Juin/Juillet 2012
Image v3
Initiation à JavaScript
Article mis en avant

Dans ce numéro...


Bonjour ! Lorsque mes amis m'ont dit qu'un numéro spécial de Linux Pratique ne parlerait rien que de moi, j'étais très excité ! Alors j'ai tenu à venir raconter quelques histoires et surtout m'exprimer personnellement pour dissiper certains malentendus ou incompréhensions à mon sujet. C'est vrai que lorsqu'on parle de JavaScript, les débutants imaginent rapidement une syntaxe très étrange. Mais on oublie facilement que derrière le code, il y a de vrais blobs comme moi ! Ne prenez pas tout ce que je dis ici au pied de la lettre, il existe des références exactes et précises sur les meilleures techniques pour travailler avec moi. De plus, rien ne remplace le travail et la découverte par la pratique. J'espère seulement qu'en grossissant le trait et en omettant plein de détails techniques, vous comprendrez mieux ce que je fais, pourquoi et comment.
Exécuter du code côté client est devenu indispensable pour plusieurs raisons, la principale étant l’ergonomie. Les trois piliers d’une page web complète sont le XHTML ou HTML5, le CSS et le Javascript, ce dernier permettant de mettre des ponts entre les deux autres. La problématique principale que tout développeur a en tête est la compatibilité entre les différents navigateurs ; les autres sont la couverture fonctionnelle et la performance. Cet article propose de détailler ce que propose jQuery pour répondre à ces différents sujets et montre comment répondre à des problématiques simples de façon rapide et efficace.
Construite au-dessus du framework jQuery, la bibliothèque jQueryUI offre des composants graphiques de qualité qui permettent d’améliorer simplement la présentation, mais également l’ergonomie, ce qui est un enjeu important pour la création d’interfaces riches.
Il faut souvent répéter les mêmes développements : créer un menu, afficher un tableau en triant les données, afficher des fenêtres modales, des graphes, etc. Pourquoi passer du temps à créer une énième bibliothèque alors qu'il en existe déjà tant d'autres ?
JavaScript a permis ces dernières années de rendre notre navigation Internet plus réactive et attractive. On se souvient tous de l'arrivée d'Ajax avec l'article de Jesse James Garrett en 2005, qui fut une révolution même si le concept en lui-même n’était pas nouveau. Cela a tout de même permis sa vulgarisation. Eh bien Node.js est dans cet esprit ; ce n'est pas une nouveauté dans le domaine puisque c'est un framework orienté réseau un peu comme le fait Twisted avec Python.
Il existe tellement de frameworks JavaScript qu'il serait impossible de tous les tester. JQuery est l'un des plus connus et des plus utilisés. Toutefois, certains frameworks attirent l'attention par des concepts novateurs et méritent que l'on s'attarde sur leur cas. AngularJS fait partie de cette catégorie.
Développer des applications pour Android sans connaître et sans écrire une ligne de Java... Vous pensez rêver ? C'est possible grâce à PhoneGap ! Et ce framework vous permettra même de distribuer vos applications sur de multiples plateformes sans avoir à récrire la moindre partie de votre code !
Avec l'arrivée de GNOME 3 Shell (GNU Network Object Model Environnment) qui a effectué un grand virage, l'interface a été fortement remodelée pour offrir une intégration orientée « smart mobility », avec l'utilisation de l'environnement graphique GNOME Shell. Mutter est devenu le nouveau gestionnaire de fenêtres. Il représente les fondations de GNOME Shell ; son nom est le résultat de la contraction de Metacity (ancien gestionnaire de fenêtres de GNOME) et Clutter (une bibliothèque permettant de créer des interfaces graphiques riches). Ce nouvel environnement offre les possibilités de modifier l'interface, d'ajouter des fonctionnalités, ... Il est possible de développer ces extensions à l'aide des technologies JavaScript pour l'algorithmie et CSS pour le style.
On peut tout faire en JavaScript... Tout ? Oui, tout, même des applications de bureau ! Cet article très court va me permettre de vous présenter un projet nommé AppJS, qui n'en est qu'à ses débuts puisque disponible seulement en version 0.0.6. Je ne rentrerai pas dans les détails de la syntaxe qui risque d'être grandement modifiée au cours de l'évolution du projet. Il ne s'agit pour l'instant que de tester un projet pour pouvoir suivre par la suite son évolution. Je vous propose donc de voir comment installer AppJS et comment écrire une mini-application « Hello World » de bureau... en JavaScript !
JavaScript et le projet Enlightenment ont commencé à se rapprocher il y a de cela quelques années. Grâce à l'implication récente de plusieurs sociétés, JavaScript devient désormais le second langage du projet après le C.
Vous avez toujours rêvé de développer comme certains de vos collègues des codes compacts, où la complexité de lecture révèle l'intelligence mise en œuvre pour les concevoir. Cet article vous permettra de parvenir à vos fins : les meilleures recettes pour obtenir un code illisible et difficilement maintenable !

Magazines précédents

La programmation avec Python
Linux-Pratique Hors-série N°23
La programmation avec Python
Tout pour optimiser votre système
Linux-Pratique Hors-série N°22
Tout pour optimiser votre système
Partage de fichiers
Linux-Pratique Hors-série N°21
Partage de fichiers
Passez à la ligne de commandes !
Linux-Pratique Hors-série N°20
Passez à la ligne de commandes !
9 cas où la ligne de commandes est indispensable
Linux-Pratique Hors-série N°18
9 cas où la ligne de commandes est indispensable

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Body