Les articles de Hackable N°6

Article mis en avant

Une Raspberry Pi pour protéger votre vie privée : la Pi en point d'accès Wifi

L'anonymat sur Internet est plus que jamais un sujet de polémique, de discussion et d'inquiétude. Les débats récents autour de la mise en place d'une nouvelle loi sur la surveillance, aux contours potentiellement flous, ne font que réaffirmer un réel besoin de protection et d'assurance. Que diriez-vous de disposer d'un point d'accès fournissant automatiquement une connexion (relativement) protégée et surtout anonymisée à Internet ? Mais avant cela encore faut-il préparer notre plateforme, une Raspberry Pi, en la transformant en point d'accès Wifi standard.
Elles sont belles, elles sont excitantes, elles sont captivantes... Et maintenant elles sont aussi intelligentes. Je parle bien entendu des leds qui illuminent nos vies et qui sont un facteur multiplicateur de l'intérêt pour n'importe quel projet. Mais qu'est-ce qu'une led intelligente après tout ? Imaginez simplement que vous puissiez à l'aide d'un seul signal ordonner à une led de prendre une couleur et une intensité donnée : voici la nouvelle génération de leds. Démonstration avec la WS2812.
Potentiomètres, boutons poussoirs, interrupteurs, surfaces capacitives, LDR... Il existe beaucoup de solutions pour interfacer un humain avec une carte Arduino. Chacune d'elles possède ses avantages en fonction du projet en cours. Ici, nous avons dans l'idée d'ajouter à notre système une méthode de contrôle de la teinte des WS2812B. La solution retenue est le codeur rotatif.
Lorsqu'on aime bidouiller, vous le savez aussi bien que moi, il est généralement difficile de se limiter à un seul domaine d'activité. Peut-être avez-vous comme moi, porté votre intérêt sur le modélisme RC, l'aéromodélisme et/ou les multirotors communément et faussement désignés par le terme « drones ». Il est amusant de remarquer comme ces centres d'intérêt finalement peuvent converger et se mélanger. Vous possédez une télécommande d'aéromodélisme Futaba ? Vous avez un récepteur en trop actuellement inutilisé ? Pourquoi ne pas vous en servir pour communiquer avec votre Arduino ?
Nous avons vu dans le précédent numéro qu'il était possible d'utiliser la mémoire flash comme espace de stockage pour les données/variables qui ne changent pas et ainsi économiser la précieuse mémoire vive. Seul problème, il n'est pas possible d'écrire en flash depuis un croquis, il s'agit simplement de stockage statique. Mais les cartes Arduino proposent une autre solution pour conserver des données entre deux mise sous tension : l'EEPROM intégrée !
Les feux de circulation, c'est un peu le « Hello World » de l'Arduino (enfin juste après la diode clignotante). Mais allons plus loin, et programmons des feux de circulation directement dans un microcontrôleur à l'aide des bibliothèques C AVR ! Et puis ajoutons-y également une alarme, et regardons comment on peut jouer avec les interruptions…
Nous disposons maintenant d'un point d'accès Wifi à base de Raspberry Pi, ce qui est déjà très intéressant. Ce qui l'est encore plus est le fait que, contrairement à une box ou un routeur Wifi du commerce, nous pouvons gérer les connexions comme il nous chante et orienter les flux comme bon nous semble. Nous allons donc tout simplement décider de faire passer tout le trafic non pas directement sur le net, mais dans le réseau d'anonymisation Tor. Plus personne ne verra donc ce qui circule (ou presque)...
La curiosité et la soif de connaissances peuvent mener à bien des choses. Le plus souvent, il s'agit simplement d'apprendre, mais parfois ce qui se trouve à la clé se résume successivement par les mots consternation, déception, colère et amertume. Voici l'histoire d'une petite escapade dans le monde de la radio logicielle (SDR) ou comment, grâce à une clé DVB-T, se rendre compte que n'importe qui peut ouvrir votre garage ou portail...
Après l'incontournable, nécessaire et peut-être pénible, introduction à GNU Radio, il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses. Nous avons des questions, des interrogations, des inquiétudes et des doutes qui demandent réponses, éclaircissements et dissipations. Armé de nos connaissances basiques en SDR, mais d'une forte détermination, il est temps de découvrir ce que notre télécommande hurle à tout va lorsqu'on appuie sur ses boutons !