Hackable N°
Numéro
54

Communications gratuites hors réseau et longue distance avec Meshtastic !

Temporalité
Mai/Juin 2024
Image v3
Communications gratuites hors réseau et longue distance avec Meshtastic !
Article mis en avant

Résumé

Une installation domotique ou un déploiement de capteurs repose généralement sur différents types de communication radio ou filaires : Wi-Fi, Zigbee, Z-Wave, Bluetooth, i2c, EIA-485, Ethernet, etc. Mais lorsque les distances se comptent en centaines de mètres voire en kilomètres, le problème devient plus épineux. L'option 4G est toujours possible, toutefois comme avec d'autres solutions d'IoT, ceci suppose de non seulement ajouter une charge financière au projet, mais implique également de reposer sur un réseau contrôlé par un opérateur susceptible de changer les règles comme il l'entend. Meshtastic est une réponse à cette contrainte : une réponse hors réseau (off grid), gratuite, participative et très économique...

Dans ce numéro...


J'ai essayé Rust, j'aime pas. J'ai essayé Go, j'aime bien. J'ai essayé Zig, j'aime un peu. J'ai essayé Carbon, Deno, Nim, Crystal...
Dans cet article, nous allons parler IAoT, en français l’intelligence artificielle de l’objet. En effet, de nos jours il est de plus en plus fréquent d’embarquer de l’intelligence artificielle au plus prêt des objets connectés comme une caméra, par exemple, ce concept est appelé l’EdgeIA. L’EdgeIA appliquée à l’IoT devient donc IAoT. M5Stack propose des périphériques IAoT à des prix très abordables. Dans cet article, nous allons donc prendre en main le M5StickV ainsi que le UnitV.
Lorsqu'on cherche à développer un support pour un composant interfacé en i2c qui ne dispose pas encore de bibliothèque, que ce soit pour Arduino ou toute autre plateforme pour microcontrôleur (RP2040, ESP32, etc.), la phase de mise au point et de test n'est pas toujours très aisée. Il faut travailler sur un code de firmware, programmer le MCU, tester et itérer, ce qui fait perdre un temps conséquent. Il est bien plus facile de développer sur PC ou Pi pour ensuite porter le code sur MCU. Mais encore faut-il disposer d'un bus i2c facilement accessible...
Ce projet peut être utile pour deux catégories de personnes, ceux qui font du vélo tôt le matin et veulent profiter du spectacle qu'offre notre étoile locale au matin, et ceux qui sont des créatures de la nuit susceptibles d'être détruites ou pétrifiées à l'aube. Je suis dans l'une de ces deux catégories et je ne vous dirai pas laquelle. Quoi qu'il en soit, pour nombre de bonnes ou mauvaises raisons, il peut être intéressant de savoir, d'un coup d’œil, quand le soleil va se lever et se coucher, et c'est précisément l'objet du présent projet.
RISC-V (prononcé « RISC five ») est une ISA (ou architecture de jeu d'instructions) avec des spécifications ouvertes, pouvant être librement utilisée (contrairement à ARM). Cette architecture s'est enfin frayé un chemin dans le monde des microcontrôleurs où elle est maintenant clairement omniprésente (cf. ESP32-C3 et consorts, par exemple), mais peine encore à se populariser vraiment du côté des SoC. Nous sommes encore loin d'une invasion de SBC octa-core à prix défiant toute concurrence, mais cela ne saurait tarder (sauf si le sieur Xi Jinping décide d'envahir un pays démocratique voisin). En attendant, on peut déjà se faire la main avec quelque chose de plus modeste, comme le Milk-V Duo pour une petite poignée (ou pincée) d'euros...
Les cartes à puce ou smartcards reposant sur la norme ISO/IEC 7816 sont omniprésentes dans nos vies. Cartes bancaires, cartes Vitale, cartes SIM dans votre smartphone ou encore tantôt cartes permettant l'authentification ou la signature électronique sont autant d'exemples des services que ces petits bouts de plastique peuvent rendre. Il existe maintes solutions permettant d'interagir avec une smartcard sur PC, un Mac ou un SBC sous GNU/Linux, généralement via un lecteur USB CCID. Mais qu'en est-il lorsqu'on souhaite que notre montage à microcontrôleur utilise ce type de périphérique ? Il y a la voie simple avec l'utilisation d'une IC dédiée ou un support intégré au MCU, et la voie plus « créative » que nous allons explorer de ce pas...
Les années 90 et 2000... Une période de l'histoire de l'informatique pleine d'énergie et de potentiel qui commençait à peine à se réaliser. C'est le début du Web, le septembre éternel [1], la diversité des machines et des architectures, la période de gloire d’USENET et de l'IRC, l'âge d'or des stations de travail inabordables pour le commun des mortels, et bien sûr, celui des calculatrices programmables, ou plus exactement des ordinateurs de poche. Le Sharp PC-G850V(S) est sans doute celui qui aura fermé la marche de cette belle époque et une machine qui vaut toujours le coût d'être possédée, utilisée et programmée...

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Body