Dans ce numéro...


Mais que se passe-t-il donc dans le monde de l'open source et du logiciel libre ?
Les écrans e-paper ou e-ink tels ceux utilisés par les liseuses électroniques ou encore les systèmes d'affichage de prix en supermarchés ne datent pas d'hier. Outre le fait de se démocratiser massivement pour certaines applications, ceux-ci évoluent aussi d'un point de vue technologique. Plus fiables, plus rapides, plus économiques... ils n'ont jamais été aussi accessibles et faciles à utiliser qu'actuellement. Mais la grande nouveauté pour le hobbyiste, c'est le fait de pouvoir afficher des images en couleurs !
Comme nous l'avons vu dans le précédent numéro, MQTT est un véritable bonheur, en particulier lorsqu'il s'agit de collecter, communiquer et afficher des valeurs provenant de capteurs. Par habitude ou par convention, on utilise généralement des applicatifs comme Grafana pour produire une interface graphique attrayante présentant ces valeurs, avec des jauges et des courbes. Une jauge toute flashy dans un navigateur, c'est beau et pratique, mais une jauge bien rétro et bien physique, c'est encore mieux !
Voici un problème des plus classiques : vous travaillez avec une carte utilisant des niveaux de tensions entre 0 et 3,3 volts et vous souhaitez piloter ces fameuses leds intelligentes qui s'alimentent en 5 volts et qui surtout attendent des signaux en 0/5 volts. Avec la popularisation sans cesse grandissante de cartes ou modules comme les ESP8266, Micro:bit, STM32 Nucléo, ESP32 ou tout simplement une Raspberry Pi et consorts, ce problème ne risque pas de disparaître, bien au contraire. Découvrons ensemble quelques techniques permettant de le régler...
Dans la vie, comme pour les projets, il arrive que des décisions plus ou moins arbitraires prises initialement soient, soit des fantastiques idées fructueuses en devenir, soit de futures catastrophes inéluctables. Dans ce second cas, au mieux, il s'agit d'un handicap auquel le projet devra s'accoutumer tant bien que mal, et au pire, c'est l'élément qui obligera à faire un choix : s'arrêter dans l'impasse et jeter l'éponge ou faire marche arrière et revoir sa copie.
Où on continue d'avancer vaille que vaille vers les bases d'une robotique sensible et adaptative.
Dans un article précédent, nous avons vu la technologie des capteurs photovoltaïques. Connaître la théorie c’est bien, mais rien ne vaut un peu de pratique. On va s’intéresser au gain apporté par un traqueur solaire. Est-il rentable (énergétiquement parlant) d’ajouter des moteurs pour conserver la meilleure orientation ?

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Body