Les articles de Hackable N°9

Article mis en avant

Écran LCD tactile 7 pouces : l'officiel ou solution HDMI ?

Dernièrement, la fondation Raspberry Pi a annoncé la commercialisation d'un écran officiel dédié aux Raspberry Pi A+, B+ et 2. Ici à la rédaction, nous sommes d'un naturel méfiant et nous avons donc à la fois craqué pour le périphérique officiel, mais également pour un écran générique disposant d'un connecteur HDMI standard, histoire de comparer tout cela.
Nous avons déjà fait connaissance dans ces pages avec des afficheurs LCD texte ainsi que les écrans TFT graphiques couleur ILI9340 en SPI. L'un et l'autre type d'écran se prêtent très bien à la plupart des projets, mais parfois le cahier des charges est particulier : on souhaite un écran vraiment petit, avec une forte luminosité et un excellent contraste. Dans ce cas, la solution tient en un mot : OLED !
Vous connaissez l'une des techniques permettant d'éviter de se faire cambrioler presque à coup sûr ? Rester chez soi et garder l’œil ouvert prêt à défendre bec et ongles votre territoire. Malheureusement, ceci n'est pas vraiment possible en raison de cycles biologiques pénibles et de la nécessité de sortir « chasser » les ressources nécessaires à votre survie. Il vous reste donc l'option de l'alarme ou celle consistant à simuler votre présence de façon intelligente...
Nous avons, dans l'article précédent, esquissé les grandes lignes de notre simulateur et en avons profité pour découvrir le monde merveilleux des pointeurs sur fonction. Nous allons à présent nous pencher sur deux autres fonctionnalités utiles et amusantes : l'extraction d'images réelles comme base d'affichage et la programmation horaire.
Tout, absolument tout, est source d'inspiration pour un esprit imaginatif. Prenez une décoration de Noël d'il y a plus de 50 ans par exemple et plus exactement une ampoule contenant un liquide qui possède la fantastique caractéristique d'entrer en ébullition à basse température. Pourquoi ne pas en faire un système de notification original ? Voici comment une petite idée amusante va nous conduire à un sujet bien plus sérieux et utile. Mais commençons par le début...
Le mot Processing ne doit pas vous être totalement inconnu. Il s'agit en effet d'une des bases de développement d'Arduino et plus exactement la source d'inspiration de son environnement de développement. Dans le précédent article, nous nous sommes heurtés à une problématique consistant à contrôler avec précision le chauffage d'un élément. Nous allons ici voir comment Arduino et Processing nous permettront de découvrir le monde merveilleux de la régulation.
Nous voici arrivés à la troisième et dernière étape de notre petite aventure dans le monde de la régulation. Nous avons bricolé avec des résistances, tenté une approche simpliste avec un élément chauffant et une sonde de température et tracé quelques graphes avec Processing. Il est temps de passer aux choses sérieuses et de parler de régulation et d'organe de contrôle.
Vous vous souvenez de l'article détaillant l'utilisation d'un écran miniature économique 320×240 pixels ? Les choses depuis la publication ont légèrement changé sur bien des points, tout en restant compatibles. Pourquoi revenir sur le sujet ? Parce que c'est l'occasion de voir ensemble une autre nouveauté, intégrée dans les noyaux Linux utilisés désormais par les Raspberry Pi : le device tree.
Si vous êtes propriétaire d'un récepteur RTL-SDR (voir Hackable n°2) et avez fait connaissance avec le monde de la radio logicielle, les termes « graphique waterfall » vous disent certainement quelque chose. Que diriez-vous d'obtenir la même chose, plus large, plus long et surtout sans rien faire pendant que vous dormez ? En d'autres termes, il s'agit de garder un œil sur les ondes et d'obtenir une image de tout ce qui rayonne autour de vous...