Je pirate vos données et j'aime ça !

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014


Résumé
Tout est vrai. Rien n'est vrai. C'est un roman... Depuis sa première tentative de piratage, Monsieur Dark (pseudonyme pour les besoins de l'article) n'en est plus à ses premiers pas. Aujourd'hui, il accepte de nous révéler les débuts de son parcours, ses motivations et les techniques employées. Interview.

Monsieur Dark, vous considérez-vous comme ce que l'on peut appeler un pirate ?

Je ne dirai pas ça. Et je n'aime pas ce mot. Je suis juste quelqu'un qui veut me protéger. Et m'amuser un peu !

À quel âge avez-vous commis votre premier délit ? Et quel était celui-ci ?

Je n'aime pas quand vous parlez de délit. Je ne fais de mal à personne, je ne suis pas un criminel. Mon premier hack, j'avais 17 ans. Mon voisin était bassiste dans un groupe de rock. Tous les vendredis, il mettait sa sono à fond, je ne supportais plus. Il était en wi-fi sur le réseau de ses parents. J'en étais pas sûr, mais je m'en doutais, car il habitait encore dans leur maison. Il était un peu plus vieux que moi, il devait avoir 20 ans. Pour rire, j'ai regardé sur le net comment on craquait une clef WEP, le cryptage WPA n'était pas encore très utilisé à l'époque. Ça n'a pas été dur au final. La première journée je me suis renseigné, la deuxième j'ai installé les outils qui vont bien et le...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite