Mais pourquoi se protéger ?

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014


Résumé
Depuis longtemps, la question ne se pose plus. Pour certains, parler de protection des données personnelles sonne comme une évidence. Flegmatiques ou défaitistes, d'autres ont baissé les bras. « Je n'ai rien à cacher » ou encore « c'est trop tard » sont des réponses courantes à cette cruciale question : faut-il se protéger à tout prix ? Arrêtons-nous un moment et tentons d'y répondre. Réflexions.

Introduction

On ne peut pas encore parler d'un avant et après « l'affaire Edward Snowden et le scandale PRISM » [1], mais nous n'en sommes peut-être pas loin. Si jusque-là, vous aviez encore des doutes : « Comment ça ? Le gouvernement me surveille ? Moi ? Mais je n'ai rien fait ! », aujourd'hui ceci n'est plus permis. Oui, nous sommes surveillés, pauvres citoyens que nous sommes. Oui, nos données personnelles sont récupérées, compilées, stockées, et parfois (souvent ?) utilisées. Et ce, depuis des années. Mais que vous soyez livreur de pizza ou futur génie du mal, il est peut-être déjà trop tard pour penser à se protéger. Est-ce encore possible ? Mais surtout, pourquoi ? Nous ne ferons pas ici l'apologie d'une nécessaire paranoïa, mais nous tâcherons de nous poser les bonnes questions. Certaines sont banales « Pourquoi me surveiller si je n'ai rien à cacher ? » d'autres plus dérangeantes « À quoi sert de stocker toutes ces données me concernant ? »....

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Ne perdez pas la face sur le web !

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014
Résumé
Que ce soit le fait d'anciennes frasques sans conséquences ou d'actes de gens malintentionnés, on a vite fait de perdre la face sur le Web. Aujourd'hui, l’e-réputation fait frémir tandis que le droit à l'oubli numérique fait débat. La course est lancée pour blanchir sa réputation. Et vous, avez-vous la cote ?

Surfez en toute intimité avec Tor

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014
Résumé
Le réseau Tor nous offre aujourd'hui des solutions clefs en main pour cacher certaines de nos traces pendant la navigation. Quel que soit le niveau d'anonymat souhaité, Tor s'adapte à une utilisation de base ou avancée. Suivez quelques conseils primordiaux et rejoignez ces anonymes de la Toile pour une promenade hors pistes !

Maîtriser les bases de la création de rythmes

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
29
Mois de parution
février 2014
Spécialité(s)
Résumé
Boîte à rythmes libre, Hydrogen a beaucoup d'atouts. Performant et simple d'utilisation, il tient la barre haute à bon nombre de logiciels commerciaux. Selon votre désir, il pourra s'utiliser indépendamment ou en émulation de boîte à rythmes basée sur les patterns. Vous pourrez également y connecter votre séquenceur externe ou votre clavier. Alors, à vous de jouer !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous