Personnaliser la ligne de commandes

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014


Résumé
Plus on utilise la ligne de commandes, plus on acquiert des habitudes. Que ce soit des préférences quant aux options et commandes qu'on utilise ou certains réflexes dans l'enchaînement de ces dernières. Cela devient peu à peu un endroit qui nous paraît familier et l'on désire alors le personnaliser et le décorer comme on le souhaite. Alors, commençons !

À travers cette série d'articles, vous avez pu voir que la ligne de commandes n'est pas un environnement aussi spartiate qu'il n'y paraît ! Finalement, il y fait bon vivre... une fois que l'on connaît quelques méthodes basiques, une espèce de kit de survie de connaissances en quelque sorte. Il est temps maintenant de passer à la personnalisation et de faire de la ligne de commandes un territoire conquis.

Les fichiers de configuration

Il est possible de changer énormément de choses dans le comportement du shell et des commandes d'usage courant ! Cependant, pour que ces changements puissent perdurer d'une utilisation à l'autre du terminal, il faudra donc les enregistrer quelque part. Le shell Bash, généralement et massivement utilisé avec toutes les distributions Linux, mais aussi avec d'autres systèmes comme Mac OS X, utilise plusieurs fichiers de configurations. Nous ne parlerons ici que de ceux qui vous concernent en tant qu'utilisateur et ferons donc abstraction de

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Surfez en toute intimité avec Tor

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014
Résumé
Le réseau Tor nous offre aujourd'hui des solutions clefs en main pour cacher certaines de nos traces pendant la navigation. Quel que soit le niveau d'anonymat souhaité, Tor s'adapte à une utilisation de base ou avancée. Suivez quelques conseils primordiaux et rejoignez ces anonymes de la Toile pour une promenade hors pistes !

Mais pourquoi se protéger ?

Magazine
Marque
Linux Essentiel
Numéro
37
Mois de parution
avril 2014
Résumé
Depuis longtemps, la question ne se pose plus. Pour certains, parler de protection des données personnelles sonne comme une évidence. Flegmatiques ou défaitistes, d'autres ont baissé les bras. « Je n'ai rien à cacher » ou encore « c'est trop tard » sont des réponses courantes à cette cruciale question : faut-il se protéger à tout prix ? Arrêtons-nous un moment et tentons d'y répondre. Réflexions.

Maîtriser les bases de la création de rythmes

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
29
Mois de parution
février 2014
Spécialité(s)
Résumé
Boîte à rythmes libre, Hydrogen a beaucoup d'atouts. Performant et simple d'utilisation, il tient la barre haute à bon nombre de logiciels commerciaux. Selon votre désir, il pourra s'utiliser indépendamment ou en émulation de boîte à rythmes basée sur les patterns. Vous pourrez également y connecter votre séquenceur externe ou votre clavier. Alors, à vous de jouer !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Brève introduction pratique à ZFS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Il est grand temps de passer à un système de fichiers plus robuste et performant : ZFS. Avec ses fonctionnalités avancées, il assure une intégrité des données inégalée et simplifie la gestion des volumes de stockage. Il permet aussi de faire des snapshots, des clones, et de la déduplication, il est donc la solution idéale pour les environnements de stockage critiques. Découvrons ensemble pourquoi ZFS est LE choix incontournable pour l'avenir du stockage de données.

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous