Monétisation des jeux libres, parce que vivre de code et d'eau fraîche, ce n'est plaisant qu'un moment

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
25
Mois de parution
novembre 2012
Domaines


Résumé
Sans compter qu'aujourd'hui, même l'eau fraîche a un coût. La monétisation d'un jeu (mais plus largement d'un logiciel) libre est donc une préoccupation que l'on a le droit d'avoir à l'esprit. Entendons-nous bien, il n'y a rien de mal à ne pas vouloir monétiser ses jeux libres et à aimer les faire vivre juste pour le plaisir. Mais de la même manière, il n'y a rien de mal à vouloir gagner un peu d'argent avec son jeu libre. Et nous allons voir comment on peut y arriver dans cet article.

La monétisation des projets libres et plus spécifiquement des jeux libres est un sujet qui me tient très fortement à cœur. Pour ceux intéressés par le sujet, j'ai donné une conférence aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre 2012 [1] sur le métier d'éditeur de logiciels libres et les moyens de gagner de l'argent en étant éditeur et cela, sans perdre ni transiger avec ses convictions.

Pour commencer, je vais définir clairement ce que j'entends par un jeu libre. Un jeu libre est pour moi un jeu dont le code source est libre, bien entendu, mais aussi dont suffisamment de ressources graphiques, sonores, visuelles sont libres pour que l'on puisse jouer uniquement avec celles-ci. Un jeu dont seul le code est libre, mais qui ne propose aucune ressource libre est un jeu auquel on ne peut jouer sans y adjoindre une partie non libre. Ce n'est donc pas à mon sens un jeu libre. Ce petit point de définition éclairci, nous pouvons nous attaquer au vif du sujet.

Il y a...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Un alter ego d’Eliza en Java faisant du calcul symbolique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

ELIZA a été l’un des premiers programmes (chatbot) à avoir tenté de communiquer en langage naturel. Cet article est une tentative de démystification du comportement du programme. L’interprétation d’ELIZA présentée ici est une implémentation en français qui intègre la possibilité d’effectuer des calculs de dérivées en calcul symbolique.

Programmation avec le 6502 : vers des jeux plus évolués

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
37
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Nous savons à présent comment exploiter les capacités du 6502 et du PPU de la NES afin de faire des jeux, comme le Pac-Man présenté lors du dernier article. J'espère d'ailleurs que certains d'entre vous ont essayé, et sont parvenus à améliorer ce programme, disponible sur le GitHub du magazine. Aujourd'hui, nous allons voir que les cartouches de jeux elles-mêmes peuvent renfermer des trésors d'ingéniosité électronique, permettant d'augmenter les capacités de base de la console.

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.

Godot : comment créer un jeu d’aventure

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série dont cet article est le premier, nous allons découvrir comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Nous verrons les différentes étapes, les obstacles et les différents outils mis à votre disposition.