Open Silicium N°
Numéro
13

Démarrez avec Yocto/Poky

Temporalité
Décembre 2014 / Janvier / Février 2015
Image v3
Démarrez avec Yocto/Poky
Article mis en avant

Résumé

Il existe aujourd'hui tant de devkits et de plateformes que l'amateur éclairé tout comme le professionnel aura bien du mal à s'y retrouver. Bien que l'ensemble du marché soit totalement dominé par ARM, la diversité est plus que jamais à l'ordre du jour. Parmi tous les compétiteurs, certains jouent la carte de la puissance et d'autres, plus rares, celles des fonctionnalités avec tantôt des choix surprenants.

Dans ce numéro...


Toutes les initiatives ou projets sont-ils destinés à devenir des monstres ?
Le faible coût du Raspberry Pi en fait une plate-forme de choix pour essayer de construire un petit cluster de compilation. La mise en œuvre est très simple, mais quelles en seront finalement les performances ?
Rien n'est plus naturel depuis une ou deux décennies que de brancher son ordinateur sur une prise réseau, de le laisser récupérer une adresse IP puis de naviguer sur le net ou administrer des serveurs à grands coups de ssh rageurs. Mais en fait que se passe-t-il réellement ? Quels sont les mécanismes mis en jeu ? Comment mon ftp est-il transformé en signaux électriques dans les paires de cuivre ?
La construction d'un système complet était, fût un temps, l'affaire de quelques téléchargements, scripts et Makefiles accompagnés d'une bonne maîtrise de l'architecture d'un système GNU/Linux. Alors que ceci est sans doute encore vrai pour certaines réalisations, comme un firmware de netcam chinoise basé sur uClinux, force est de constater que la complexité et la richesse grandissante des plateformes et des systèmes rend cela presque impossible pour une majorité de projets. Pour orchestrer la construction de système embarqué, on utilise alors des ensembles que l'on peut qualifier d'environnements de construction. Poky du projet Yocto est l'un des environnements qui tend actuellement à croître rapidement en popularité.
C'est un des piliers historiques du monde UNIX, un des outils de base que l'administrateur et le développeur « doivent connaître », mais aussi un de ces programmes qui donnent à UNIX/Linux sa mauvaise réputation, son aura d'impénétrabilité, qui font penser que le système ne sera jamais vraiment, totalement accessible au commun des mortels.Pire que vi, plus sournois que brainfuck, voilà le retour de sed.
Nous avions exprimé, dans un article précédent concernant GNURadio et l'utilisation des récepteurs de télévision numérique terrestre (DVB-T) [1], notre frustration à l'incapacité à recevoir les signaux de satellites en orbite polaire basse. Cette déficience sera ici corrigée, et de façon plus générale l'ambition de recevoir des signaux venus de l'espace au moyen de récepteurs de DVB-T nous fournira l'opportunité d'explorer divers concepts de traitements de signaux radiofréquences et en particulier par traitement logiciel des signaux : communication entre processus par pipe et analyse multicanaux.
Les trois articles précédents (parus dans les numéros 7 et 8) vous ont présenté la partie conception sur ordinateur d'un module pour le projet DomoTab. Il est maintenant temps de passer de la conception à la réalisation, et de fabriquer le module que nous avons conçu.
Ajouter une connectivité Wifi et/ou Internet à un projet ou un matériel existant n'est pas chose facile. En particulier si les ressources disponibles ou déjà en place réduisent grandement les options. La prise en charge du Wifi rime invariablement avec implémentation d'une pile TCP/IP et de mécanismes avancés d'authentification. Il faut donc généralement trouver une solution intégrant tout ce que le projet de départ n'est pas en mesure de réaliser lui-même, ce qui implique souvent des solutions plus coûteuses que la plateforme à connecter elle-même. Mais à l'heure de l'IoT, une solution économique semble se profiler à l'horizon...

Magazines précédents

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Body