Simulation de capteurs MEMS par éléments finis

Magazine
Marque
Open Silicium
Numéro
19
|
Mois de parution
juillet 2016
|
Domaines


Résumé
La miniaturisation des composants électroniques permet d'intégrer dans un seul et même composant plusieurs fonctions avancées issues de différents capteurs. Par exemple, dans nos smartphones où se trouvent des accéléromètres, gyroscopes, magnétomètres, capteurs de proximité, capteurs de température... Cette évolution technologique associée à une connectivité toujours croissante a conduit à l'avènement de l'Internet des Objets (IoT). De par leur complexité, ces différents capteurs souvent multiphysiques requièrent lors de leur conception des simulations numériques complexes. Il existe plusieurs logiciels open source permettant de réaliser ce type de simulation. Dans cet article, vous allez apprendre à utiliser FreeFem++ pour effectuer ces simulations par éléments finis.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Reverse-engineering d’une alimentation numérique et contrôle avec bash

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Le marché propose de nos jours des alimentations de laboratoire aux caractéristiques très intéressantes : compactes, puissantes, programmables... Conçues et fabriquées en Chine, évidemment, elles sont économiques et très peu concernées par les standards ou les protocoles, contrairement aux équipements professionnels des grandes marques, chers, mais relativement ouverts. Cet article va examiner un modèle particulier que vous risquez de retrouver sous une forme ou une autre. Ses protocoles ont pu être documentés, grâce aux efforts de la communauté des bricoleurs, ce qui rend cet appareil encore plus utile et très facile à programmer !

Module interface I2C pour écran LCD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Les afficheurs LCD alphanumériques disposant d'une interface compatible HD44780 (composant Hitachi à l'origine) se pilotent tous de la même façon et peuvent avoir différentes caractéristiques et tailles : une ligne de 8 caractères, quatre lignes de 20 caractères, deux lignes de 16 caractères, etc., tantôt avec rétroéclairage, tantôt sans.

Simulez vos circuits électroniques avant de réaliser vos cartes électroniques avec KiCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Tout comme la conception et la modélisation de systèmes mécaniques via des logiciels libres tels que FreeCAD, SaloméMeca ou bien des logiciels propriétaires comme Catia/Solidworks, la conception, simulation et réalisation de circuits électroniques n'ont jamais été aussi simples depuis l'arrivée de la version 5 de KiCAD [1, 2, 3]. Bien qu'existant depuis de nombreuses années, la dernière mouture de KiCAD intègre la librairie partagée Ngspice pour réaliser les simulations. Il est cependant toujours possible d'utiliser directement Ngspice en tant que plugin, comme nous le verrons également en fin d'article [4].

Des kits de développement FPGA à moins de 30 €

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Même s’il est possible de faire 90 % du développement en simulation et sans matériel, quand on «fait du FPGA», on souhaite pouvoir toucher du concret. Il est donc nécessaire d’avoir une carte électronique permettant de faire fonctionner son projet en réel. Les outils de développement sur FPGA ont la réputation d’être chers et réservés aux universités et bureaux d’études. Ce n’est pourtant plus le cas, il existe de plus en plus de kits de développement permettant de mettre le pied à l'étrier à moindres frais. Et tous proposent désormais leur logiciel de développement gratuit fonctionnant sous GNU/Linux (mais pas tous libres). Nous allons ici lister quelques-uns de ces kits.

Maîtriser la sécurité de son accès Internet avec OpenWRT

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
117
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Nous allons voir dans cet article comment installer le système GNU/Linux embarqué de type OpenWRT. OpenWRT est un système GNU/Linux pour les matériels embarqués et pour les matériels de types routeurs et box. Il constitue donc la part essentielle pour se libérer des GAFA. C’est un système léger, rapide et performant pour administrer et contrôler son accès Internet. Ce système est optimisé pour la gestion des ressources et supporte de nombreux routeurs.

Un éclairage économique pour plante domestique

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Avec l'hiver s'en vont la chaleur et la lumière, ce qui ne plaît pas aux plantes exotiques, qui n'ont jamais demandé un tel traitement. Évidemment, la technologie a des solutions et celle que nous étudierons ici repose sur quelques fonds de tiroirs et un module à LED très spécial.

Par le même auteur

Réalisez vos deepfakes avec les réseaux génératifs antagonistes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
234
|
Mois de parution
février 2020
|
Domaines
Résumé

Parmi les applications du moment les plus décriées de l'intelligence artificielle figurent celles qui consistent à falsifier des supports multimédias (vidéos, images ou bandes sons...) dont il est de plus en plus difficile de savoir s'il s'agit d'un support orignal ou corrompu. Vous avez pu vous en rendre compte par vous-même en regardant la vidéo dans laquelle Barack Obama parle comme Donald Trump [1]. Nous allons découvrir dans cet article comment utiliser les réseaux génératifs antagonistes, pour créer des images ou vidéos truquées, communément appelées deepfakes.

Désinstaller toutes vos applications Android indésirables sans « rooter » votre appareil

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
117
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Lorsque vous faites l'acquisition d'un appareil, smartphone ou tablette, fonctionnant sous Android, ce dernier est généralement livré avec de nombreuses applications par défaut dont vous n'avez pas nécessairement l'utilité. Bien souvent il vous est impossible de les désinstaller de façon traditionnelle. Afin d'y parvenir, nombre de sites Internet vous préconisent de « rooter » votre appareil. En réalité, il n'en est rien et vous allez découvrir dans cet article comment faire avec des outils officiels.

Simulez vos circuits électroniques avant de réaliser vos cartes électroniques avec KiCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
32
|
Mois de parution
janvier 2020
|
Domaines
Résumé

Tout comme la conception et la modélisation de systèmes mécaniques via des logiciels libres tels que FreeCAD, SaloméMeca ou bien des logiciels propriétaires comme Catia/Solidworks, la conception, simulation et réalisation de circuits électroniques n'ont jamais été aussi simples depuis l'arrivée de la version 5 de KiCAD [1, 2, 3]. Bien qu'existant depuis de nombreuses années, la dernière mouture de KiCAD intègre la librairie partagée Ngspice pour réaliser les simulations. Il est cependant toujours possible d'utiliser directement Ngspice en tant que plugin, comme nous le verrons également en fin d'article [4].

Réseaux de Neurones Convolutifs : un cortex visuel virtuel pour la reconnaissance d'image

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
230
|
Mois de parution
octobre 2019
|
Domaines
Résumé
Plusieurs articles, voire des hors-séries entiers dédiés de votre magazine favori, ont traité différents aspects du Deep Learning et du Machine Learning ou plus exactement, l'apprentissage profond et l'apprentissage automatique [1-6]. Cependant, trop peu d'articles expliquent et détaillent l'élaboration, ainsi que la construction elle-même, d'un réseau de neurones convolutifs, quelle qu'en soit l'application : la reconnaissance d'image, par exemple. Dans cet article, nous allons pallier ce manque en construisant un cortex visuel virtuel, ayant pour but la reconnaissance d'image ou d'objets.

Confrontation de plans cadastraux et de photos satellites avec OpenCV

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
222
|
Mois de parution
janvier 2019
|
Domaines
Résumé
Nous allons nous prêter à un exercice amusant avec OpenCV qui somme toute n'est pas si facile qu'il y paraît. Il s'agit de superposer un plan cadastral sur une photo satellite de manière totalement automatique. À partir de là, nous pouvons envisager une multitude d'applications. Par exemple, rechercher les piscines ou bâtiments présents sur la photo satellite qui ne sont pas sur le plan cadastral. Voyons comment faire…