Écrire un pilote en Userspace pour le FPGA grâce au pilote UIO

Magazine
Marque
Open Silicium
Numéro
18
|
Mois de parution
avril 2016
|
Domaines


Résumé
La libération des FPGA passe bien sûr d'abord par les outils permettant de générer la configuration du composant. Mais elle passe aussi par l'inclusion de FPGA sur des cartes utilisant des systèmes d'exploitation libres comme Linux. Sur des plateformes processeur + FPGA comme on trouve sur les modules d'Armadeus Système ou sur le Zync de Xilinx se pose alors la question de l'écriture d'un pilote pour le design FPGA. L'utilisation du modèle de driver Userspace I/O permet d'exporter les registres et interruptions dans l'espace utilisateur et d'éviter l'écriture fastidieuse d'un driver kernel.

La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ? Se connecter

Sur le même sujet

Jonglez avec les versions de Raspbian pour profiter des applications les plus récentes

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
18
|
Mois de parution
mai 2017
|
Domaines
Résumé
Vous devez connaître le syndrome : un logiciel ou un outil dispose des fonctionnalités que vous souhaitez mais, bien entendu, la version disponible dans Raspbian stable n'est pas la bonne, il vous faut la suivante. Très souvent, cette fameuse version tant désirée existe bien, mais elle est dans la future version du système et vous n'avez vraiment pas envie de tout mettre à jour. Pas de problème, rien ne vous empêche de faire vos petits mélanges maison...

Créez votre portier audio connecté

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
18
|
Mois de parution
mai 2017
|
Domaines
Résumé
Les grandes surfaces de bricolage proposent une variété de modèles de portiers (ou « interphones ») audios ou vidéos. Filaire ou sans fil, analogique ou numérique, le point commun de ces appareils communicants est de reposer sur des conceptions propriétaires et fermées. Le plus souvent ces produits ne sont pas interopérables, et sont conçus pour ne fonctionner qu’avec le récepteur fourni. Pourtant, des logiciels libres basés sur des protocoles ouverts sont disponibles et permettraient d’adapter facilement l’appareil à l’usage que souhaite en faire son propriétaire. D’où l’envie de modifier un de ces appareils pour en faire un portier IP.

Programmation embarquée sur Raspberry Pi sans sonde JTAG

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
203
|
Mois de parution
avril 2017
|
Domaines
Résumé
Le standard JTAG, au succès indéniable, est aujourd’hui ancré dans la majorité des processeurs et proposé comme moyen privilégié de programmation embarquée et de debug. Toutefois, l’utilisation d’une sonde JTAG n’est en rien triviale. L'utilisation du débuggeur GNU s’impose alors, car il est possible de l’employer en bare-metal, c’est-à-dire sans aucun système d’exploitation embarqué pour gérer le processeur et sa carte.À titre d’illustration, nous nous intéressons dans cet article à la programmation bare-metal d’une Raspberry Pi à l’aide de GDB uniquement.

Configurez un clavier Bluetooth pour votre Pi

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
17
|
Mois de parution
mars 2017
|
Domaines
Résumé
Qu'il s'agisse de la Raspberry Pi 3 ou d'un modèle précédent équipé d'un adaptateur USB Bluetooth, l'un des usages les plus courants pour ce type de connectivité se résume souvent à l'utilisation de périphériques d'entrée comme un clavier ou une souris. Ceci est très facile à configurer via l'interface graphique, mais qu'en est-il lorsqu'on utilise Raspbian Lite et qu'on préfère la ligne de commandes ?

Par le même auteur

La liberté jusqu’au cœur du processeur avec RISC-V

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
31
|
Mois de parution
octobre 2019
|
Domaines
Résumé
RISC-V est un jeu d’instructions 32 bits libre, développé initialement par l’université de Berkeley. Ce jeu d’instructions (ISA pour Instruction Set Architecture) est maintenant soutenu par une fondation regroupant quasiment tous les grands noms de l’industrie informatique. Dans cet article, nous allons décrire succinctement le concept de RISC vs CISC, puis nous expliquerons les bases du jeu d’instructions avec un peu de code assembleur, enfin nous terminerons par une description de quelques émulateurs et processeurs RISC-V disponibles aujourd’hui sur le marché.

Retrouvez le plaisir du test HDL avec Cocotb

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
222
|
Mois de parution
janvier 2019
|
Domaines
Résumé
Écrire les stimuli permettant de tester un composant HDL (Hardware Description Language) est beaucoup plus facile et plaisant avec un langage moderne comme Python qu’avec les vénérables langages Verilog et VHDL. La librairie Cocotb permet d'écrire ces tests en Python et de piloter un simulateur du commerce qu'il soit libre ou non (Cosimulation).

De beaux chronogrammes avec WaveDrom

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
205
|
Mois de parution
juin 2017
|
Domaines
Résumé
WaveDrom est un outil de dessin de chronogrammes écrit en JavaScript/HTML/CSS. Il permet de décrire ses chronogrammes avec une syntaxe simple en JSON. Une bibliothèque JavaScript va ensuite convertir la structure JSON en une image SVG affichable dans un navigateur. Il est également possible d'utiliser une application « hors-ligne » pour générer ses images en SVG, PNG, JPG, etc.

Écrire un pilote en Userspace pour le FPGA grâce au pilote UIO

Magazine
Marque
Open Silicium
Numéro
18
|
Mois de parution
avril 2016
|
Domaines
Résumé
La libération des FPGA passe bien sûr d'abord par les outils permettant de générer la configuration du composant. Mais elle passe aussi par l'inclusion de FPGA sur des cartes utilisant des systèmes d'exploitation libres comme Linux. Sur des plateformes processeur + FPGA comme on trouve sur les modules d'Armadeus Système ou sur le Zync de Xilinx se pose alors la question de l'écriture d'un pilote pour le design FPGA. L'utilisation du modèle de driver Userspace I/O permet d'exporter les registres et interruptions dans l'espace utilisateur et d'éviter l'écriture fastidieuse d'un driver kernel.