Les articles de MISC Hors-Série N°20

Image promotionnelle
Windows et Active Directory : attaques et contre-mesures
Article mis en avant

Introduction au dossier : Windows et Active Directory : attaques et contre-mesures

Windows est un sujet vaste et la sécurité d’Active Directory est un domaine à part entière. Ces dernières années auront vu publier de nombreux travaux, naître et s’améliorer de nombreux outils, qu’il s’agisse de frameworks offensifs (pour de la post-exploitation avec le défunt empire ou PowerSploit par exemple) et défensifs : d’un côté en assistant l’audit (comme BloodHound) ou plus orientés sur le forensique (ADTimeline). Bref, le domaine est actif, la communauté grandissante, et l’intérêt toujours aussi fort.

iOS ou Android ? Une mauvaise question… Les idéaux se succèdent, on les dépasse, ils tombent en ruines, et puisqu’il n’y a pas d’autre vie, c’est sur ces ruines encore qu’il faut fonder un idéal dernier - Dostoievski
Le navigateur web peut constituer le point d’entrée d’une compromission d’un téléphone mobile ou d’un ordinateur personnel. Sur des systèmes correctement mis à jour, l’attaquant devra faire l’usage de failles 0-days afin de prendre le contrôle du navigateur. Cette année, on a pu observer une attention particulière portée aux moteurs JavaScript, que ce soit via les bugs corrigés, les attaques démontrées à des événements du type pwn2own ou encore des attaques réelles. Il y a deux exemples très récents d’attaques ciblées de ce type : les chaînes d’exploits visant certains utilisateurs d’iPhone ainsi que la chaîne d’exploits pour Firefox visant coinbase.
Cet article a pour but de vous présenter un état des lieux de la cybersécurité des annuaires au sein des organisations : quels sont les différents types d’annuaires, comment sont-ils attaqués et comment se protéger efficacement contre les compromissions actuelles.
Kerberos représente le service principal d’authentification dans un environnement Microsoft Active Directory. Cette solution étant largement déployée au sein des entreprises aujourd’hui, les attaques sur Kerberos sont devenues courantes et peuvent mener à la compromission totale des ressources d’un Système d’Information. Cet article a pour objectif de vous présenter différentes attaques portant sur ce protocole ainsi que quelques contre-mesures.
Dans cet article, nous traiterons du protocole NTLM et en particulier d’une attaque inhérente à la nature de ce protocole, le relai NTLM. Il s’agit d’une attaque puissante, pouvant causer de nombreux dégâts.
Depuis plusieurs années, il est admis que la frontière de sécurité d’un Active Directory n’est pas le domaine, mais la forêt, notamment du fait d’attaques telles que l’injection de SIDHistory détaillée dans l’article « La face cachée des relations d’approbation » du MISC n°103. De récentes recherches ont cependant démontré que la forêt ne permettait pas non plus d’assurer une frontière hermétique. Ainsi, il est possible, dans certains cas, de rebondir de forêt en forêt pour compromettre l’ensemble des actifs d’une entreprise.
Cet article étudie les techniques de persistance Kerberos permettant un maintien efficace et furtif dans un domaine Active Directory suite à une compromission. Les concepts et outils utilisés à des fins offensives seront présentés dans l’article, ainsi que des moyens de remédiation défensifs en cas de suspicion de compromission.
Le service SMB est un point d’entrée privilégié et incontournable sur les systèmes Windows. Easy mode du pentest, en somme. Petit tour d’horizon des vulnérabilités qui l’affectent.
Les biais psychologiques, affectifs, organisationnels ont souvent le champ libre pour nous entraîner dans les tréfonds de l’erreur lorsque nous avons à gérer des incidents et situations de crise. Façon enclume aux chevilles. En nous inspirant de la manière dont les développeurs peuvent expurger leur code des vulnérabilités les plus courantes et les plus dangereuses, nous verrons comment il est possible d’éviter les affres des biais cognitifs et organisationnels.
Installées et utilisées souvent sans vraiment y penser, les extensions pour navigateur disposent de fonctionnalités étendues et peuvent représenter un risque important. Cet article a pour objectifs de présenter leur récente évolution, les bases de leur fonctionnement ainsi que quelques usages malveillants qui peuvent en être faits.