Stockage en ligne : NBD dans un tunnel SSH

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
118
Mois de parution
juillet 2009


Résumé
Les espaces de stockage en ligne sont de plus en plus répandus. Il est très facile de trouver « 10 Go de stockage offerts » à chaque coin du web. Mais peut-on (veut-on) vraiment y stocker des données personnelles ? Qui se cache derrière le service, sauront-ils protéger convenablement nos données, et, plus généralement, a-t-on envie de leur faire confiance ? Si vous avez atteint ce niveau de paranoïa, ne vous posez plus la question : créons tout simplement notre propre « disque réseau », avec un serveur Linux, NBD (Network Block Device), SSH et un peu d’astuce !

L’objectif de cet article est de vous présenter comment stocker, de manière sécurisée, des données sur un espace disque se trouvant hors de votre machine, quelque part sur le réseau et accessible de n’importe où. Pour être plus précis : les données seront soit sur une machine Linux de votre réseau local, soit un serveur Linux accessible directement sur Internet. De nos jours, pour une poignée d’euros, on peut louer un serveur dédié avec un disque dur de plus de 200 Go et un lien Internet à 100 Mb/s. C’est ce type de configuration que nous allons utiliser au travers de cet article. Mais, selon votre budget et les performances souhaitées, une simple machine Linux derrière une ligne ADSL pourra parfaitement faire l’affaire également.

1. Préparer le serveur

Le serveur, fraîchement réinstallé pour l’expérimentation, tourne sous CentOS 5.2. En effet, nous allons utiliser GNBD (GFS’s Network Block Device), solution proposée par RedHat dans ses...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite