Les nouveaux malwares de document : analyse de la menace virale dans les documents PDF

Magazine
Marque
MISC
Numéro
38
Mois de parution
juillet 2008
Spécialité(s)


Résumé

Les codes malveillants dits « de document » existaient, à ce jour,  essentiellement pour les logiciels de la suite Microsoft Office et, plus récemment, pour ceux d’Open Office. Ce risque est essentiellement attaché, hors vulnérabilités, aux fonctionnalités exécutables des macros. C’est l’une des raisons qui a fait le succès mondial des documents au format PDF (Portable Document Format). Ce format de description de document est actuellement le plus répandu au monde. Il est perçu comme stable, comme le plus portable et surtout comme dénué de risque vis-à-vis des virus. Il s’agit en fait plus que d’un « simple » format de document : c’est avant tout un véritable langage de programmation qui, version après version, a accumulé de nombreuses fonctionnalités puissantes, essentiellement pour la création et la manipulation de document, mais également des fonctionnalités d’exécution. À ce jour, aucune étude exploratoire concernant la sécurité de ce langage n’a été faite, en particulier vis-à-vis du risque viral. De ce point de vue, seuls quelques cas sont connus, lesquels exploitent essentiellement des vulnérabilités des applications gérant les documents PDF. Dans cet article, nous allons présenter les résultats d’une analyse en profondeur de la sécurité du langage PDF et de ses principales primitives, et ce, indépendamment de toute vulnérabilité. Le but est d’explorer de manière la plus exhaustive possible, le risque viral attaché aux malwares écrits en langage PDF qui pourraient agir en détournant et pervertissant certaines de ces primitives pour réaliser des attaques via des documents PDF. Nous présenterons à ce titre deux preuves de concept permettant d’illustrer ces nouveaux risques, d’un point de vue algorithmique. L’article enfin suggérera quelques-unes des mesures de sécurité qu’il est possible de mettre en œuvre pour limiter de telles attaques.


1. Introduction

L’usage généralisé des documents bureautiques constitue un danger potentiel plus ou moins grand, lorsque le format de document concerné et/ou les applications permettant de les gérer (de la création à la manipulation) contiennent des faiblesses conceptuelles ou des failles d’implémentation. Les utilisateurs ne se méfient absolument pas des documents – au sens large du terme – qu’ils considèrent, à tort, comme des données inertes et sans danger. Pour avoir une idée précise de l’étendue de ce danger, le lecteur pourra vérifier [1, 2] qu’au-delà des problèmes de vulnérabilités logicielles, la sensibilité de la plupart des formats de données vis-à-vis du risque infectieux informatique est bien une réalité. Les différences existant d’un format à un autre tiennent essentiellement aux conditions opérationnelles pour mettre en œuvre de telles attaques.

Le problème le plus intéressant et certainement le plus critique tient...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Informatique quantique : jouez au billard quantique !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
232
Mois de parution
décembre 2019
Spécialité(s)
Résumé

Les nombres, les matrices et vecteurs complexes sont les objets mathématiques de base pour la représentation des qubits en informatique quantique [1, 2]. Le but de ce second article d'une série sur l’informatique quantique est de montrer les différences fondamentales existant entre le monde physique classique et le monde quantique et de les illustrer facilement et simplement avec les vecteurs et matrices de nombres complexes. Cela nous permettra de comprendre quelques propriétés fondamentales, spécifiques du monde quantique : le principe de superposition, le phénomène d’interférence et la symétrie temporelle. Et pour faciliter les choses, nous allons jouer au billard!

Les filtres de Bloom : un peu de bruit pour beaucoup [1] !

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
231
Mois de parution
novembre 2019
Spécialité(s)
Résumé

Avec l’explosion des données (un fichier de logs, par exemple), chercher une information particulière déjà connue devient une tâche complexe. Or depuis 1970, il existe une technique particulièrement puissante qui permet de résoudre très efficacement ce problème : les filtres de Bloom. Cet article propose de les explorer et de montrer comment les implémenter.

Informatique quantique : c’est simple avec les nombres complexes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
230
Mois de parution
octobre 2019
Spécialité(s)
Résumé

Les nombres complexes sont les objets mathématiques de base pour la représentation des qubits en informatique quantique [1]. Savoir les manipuler est donc indispensable et par chance, cela est assez facile. Le but de ce premier article d'une série sur l’informatique quantique est précisément de vous initier sans douleur à ces nombres particuliers, de comprendre quelles opérations et structures peuvent être définies avec eux, lesquelles sont indispensables en informatique quantique.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous