L'information, nouveau nerf de la guerre ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
1
Mois de parution
octobre 2007
Domaines


Résumé

On le sait maintenant, nous vivons dans la société de l'information. Pas plus tard qu'en ce mois d'août 2007, une campagne massive de spams incitait à acheter des actions d'une entreprise quelconque aux États Unis. Cette campagne a porté ses fruits : des achats massifs ont provoqué une hausse de l'action... et quelques petits malins ont vendu leurs actions au bon moment [1]. Alors, l'information comme nouveau nerf de la guerre ?

Cet article présente la collecte d'information (et non son analyse) uniquement axée sur une source ouverte, Internet. Il ne faut pas négliger d'autres sources ouvertes, humaines en particulier.

 


Classiquement, pour mener une opération, comme un test d'intrusion, il s'agit de planifier les actions. Pour cela, il est nécessaire d'avoir un maximum d'informations qualifiées, c'est-à-dire dont on a évalué la pertinence. Mais, auparavant, il faut recueillir les informations, objet de cet article.

Cette phase de récupération d'information marque le départ des opérations. Il s'agit de réaliser l'environnement de la cible. La recherche doit être exhaustive, car on ne sait pas quelle information pourra servir dans la suite. Cependant, il est facile de se perdre dans les méandres d'une recherche. Il est donc quand même nécessaire de borner cette recherche soit en fonction de son objectif, soit par une contrainte temporelle. Par exemple, dans le cadre d'un test d'intrusion de 3 jours, on ne peut pas passer plus d'une journée à rechercher l'information. En général, dans ce contexte, on grappille surtout des noms de personnes, et des informations sur ces personnes...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Introduction au dossier : Réalisez votre premier pentest pour sécuriser votre système

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série d’articles, je vais vous faire une introduction au pentesting. Non, je ne ferai pas de vous des pirates informatiques. Nous resterons dans la légalité, et vous découvrirez ce qu’est un Ethical Hacker, quelqu’un qui teste le système informatique d’un client, avec son approbation et son consentement, pour l’aider à renforcer sa sécurité informatique.

Mise en pratique du pentesting

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

La lecture des articles précédents vous a donné envie de vous essayer au pentesting, envie que vous aviez même peut-être déjà. Nous allons désormais passer à la pratique, en mettant en application les concepts théoriques abordés dans le premier article.

Introduction au pentesting

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
50
Mois de parution
février 2021
Domaines
Résumé

Il n’y a plus une semaine sans qu’une grande entreprise ne révèle publiquement qu’elle a été victime d’un piratage informatique. Entreprises privées, institutions publiques, et même sociétés de services spécialisées dans la cybersécurité, aucun secteur n’est épargné. Des technologies en évolution et en augmentation perpétuelles, et la prolifération incessante d’équipements connectés (IoT) ne vont pas inverser la tendance, mais bien au contraire élargir la surface d’attaque et donc augmenter les piratages.

Attaques en environnement Docker : compromission et évasion

Magazine
Marque
MISC
Numéro
113
Mois de parution
janvier 2021
Domaines
Résumé

Ces dernières années, on a pu observer une évolution croissante des environnements conteneurisés et notamment de l’usage de Docker. Les arguments mis en avant lors de son utilisation sont multiples : scalabilité, flexibilité, adaptabilité, gestion des ressources... En tant que consultants sécurité, nous sommes donc de plus en plus confrontés à cet outil. Au travers de cet article, nous souhaitons partager notre expérience et démystifier ce que nous entendons bien trop régulièrement chez les DevOps, à savoir que Docker est sécurisé par défaut.