La carte à puce, cœur de sécurité des systèmes mobiles

Magazine
Marque
MISC
Numéro
41
Mois de parution
janvier 2009
Domaines


Résumé

La sécurité des systèmes et des protocoles a historiquement été pensée pour protéger les communications d’un utilisateur placé dans un environnement hostile. Ce dernier n’ayant aucune raison d’agir contre ses intérêts, son honnêteté était généralement admise et il avait donc accès à l’ensemble des paramètres lui permettant de sécuriser ses communications. Avec l’apparition des technologies embarquées, de nombreuses institutions publiques ou privées ont songé à munir leurs membres ou clients de systèmes mobiles leur permettant de s’authentifier ou d’accéder à des services. L’apparition de ces nouveaux modèles économiques a contraint les experts en sécurité à changer leur façon d’envisager la relation entre le système et son utilisateur. Dans la majorité des cas en effet, ce dernier ne devait plus être propriétaire du système mobile et certains paramètres de sécurité devaient lui être inconnus. Résoudre cette problématique était particulièrement ambitieux puisqu’il s’agissait d’empêcher le titulaire d’un système d’accéder à certaines données tout en lui permettant de les utiliser. Trouver une solution qui soit à la fois économique et techniquement satisfaisante n’a été possible qu’avec l’apparition des premières cartes à puce. L’accès à la mémoire de ces dernières peut en effet être limité grâce à des mécanismes électroniques très efficaces (parfois appelés « inhibiteurs »). Du strict point de vue de la sécurité, cette propriété confère à la carte un avantage certain sur un ordinateur traditionnel dont la mémoire peut généralement être facilement lue ou modifiée par toute personne ayant physiquement accès à l’ordinateur.


1. Une carte à puce en 2008

puce

Depuis la genèse des cartes à puce au tout début des années 80, leur puissance n’a cessé d’augmenter. Les premières cartes produites par Bull et Motorola ne contenaient que 36 octets de RAM et 1600 octets de ROM et elles ne pouvaient effectuer que des calculs très élémentaires. Aujourd’hui, elles sont munies de microprocesseurs aussi puissants que celui d’un ordinateur de 1990, communiquent avec USB2.0 et leur mémoire embarquée se compte en giga-octets. La carte à puce est ainsi devenue en 20 ans un élément essentiel de la sécurité de nombreuses applications dans la téléphonie mobile, l’industrie bancaire, la télévision à péage ou encore le contrôle d’accès.

La nouvelle identité électronique

Décliner son identité et, au nom de celle-ci, se voir reconnaître certains droits par un tiers est nécessaire dans une société organisée.

L’identité est aujourd’hui électronique. Le passeport...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Techniques de mouvements latéraux en environnement Windows : tâches planifiées

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les tâches planifiées à distance peuvent être exploitées pour exécuter du code arbitraire à distance. Elles offrent un moyen efficace de se déplacer latéralement au sein d'un système d'information Windows. Dans cet article, les concepts techniques associés aux tâches planifiées et artefacts forensics seront détaillés.

La sécurité des communications 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G commencent à être déployés dans le monde entier, présentés comme le Graal de la technologie cellulaire. Les évolutions proposées par la 5G concernant la sécurité des communications des abonnés sont réelles ; cependant, la technologie actuellement déployée par les opérateurs ne propose bien souvent aucune de ces améliorations. Regardons de plus près ce qui rendra les communications 5G plus sûres à l’avenir.

Exploitation avec Frida en environnement rooté et non rooté sous Android

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

À l'heure du numérique et de la navigation mobile, les statistiques [STATS] montrent bien une envolée de l'utilisation des applications mobiles. De plus, avec le confinement, ces applications ont établi de nouveaux records d'utilisation. Pour comprendre les dessous d'une application mobile, il est parfois nécessaire d'analyser cette dernière dynamiquement (pendant son utilisation), que cela soit dans un environnement rooté ou non en fonction des différentes contraintes.

Résumé des attaques publiées sur les TPM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les TPM, bien que protégés face aux attaques physiques, et certifiés à un bon niveau de sécurité par les Critères Communs (EAL4+ au minimum), ont subi depuis une vingtaine d’années quelques attaques, montrant qu’ils ne sont pas la contre-mesure inviolable pour garantir l’intégrité logicielle des plateformes numériques. Cet article se propose de résumer les principales vulnérabilités remontées au fil du temps sur les TPM du marché.

Sécurité des infrastructures 5G

Magazine
Marque
MISC
Numéro
115
Mois de parution
mai 2021
Domaines
Résumé

Les réseaux 5G allient encore plus de technologies différentes que les réseaux 4G, ce qui entraîne une complexité de réseau rarement égalée, et donc une sécurité bien difficile à assurer pour les opérateurs comme pour les clients. Malgré les améliorations de sécurité sur le service mobile 5G, il reste de nombreuses manières d’attaquer (et de défendre) les infrastructures 5G de l’opérateur.