Une nouvelle vision du CRM avec Creme

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
62
Mois de parution
novembre 2010


Résumé
De nombreuses solutions de gestion de la relation client et des ressources des entreprises sont présentes sur le marché, et notamment sur le marché du logiciel libre. Creme n'est pas qu'un simple CRM, certes nouveau, mais venant se fondre dans la masse. Il propose une approche totalement novatrice des relations entre les éléments du système.

Un CRM est un logiciel utilisé par les entreprises pour modéliser toutes les relations qu’elles ont avec leurs clients (prospects, mailing, clients, factures, etc.). L'acronyme CRM signifie Customer Relationship Management, ce qui se traduit en français par GRC, pour Gestion de la Relation Client.

Les relations modélisées dans un CRM ne se cantonnent pas aux relations avec les clients proprement dits, mais également aux fournisseurs, sous-traitants, ... en fait, à toutes les entreprises qui gravitent autour de l'entreprise déployant le CRM. Pour réaliser une modélisation plus poussée des relations en ajoutant un catalogue des produits, la gestion des stocks et des ventes, etc., on se tourne vers un ERP (pour Enterprise Ressource Planning) ou, en français, PGI, pour Progiciel de Gestion Intégré. Un ERP recouvre généralement le champ fonctionnel d'un CRM qu'il élargit tout en étant naturellement plus complexe.

Le logiciel que je vais vous présenter dans cet article...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Petite étude de la mémoire utilisée par les imports Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
252
Mois de parution
octobre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Python est un langage de haut niveau, ce qui permet de ne pas avoir à se soucier de l’allocation/désallocation mémoire. Mais cela ne doit pas nous empêcher d’y réfléchir un minimum, de manière à ne pas gaspiller inutilement une ressource qui peut bien vite devenir limitée...

Des outils simples de prototypage et de schématisation

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
251
Mois de parution
septembre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Il n’est pas rare de devoir présenter rapidement des informations sous forme graphique, que ce soit dans le cadre d’une interface pour une application ou d’un schéma permettant de simplifier un concept. Dans cet article, je vous propose de découvrir quelques outils fort pratiques.

Édito

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
116
Mois de parution
septembre 2021
Résumé

Qui n’a jamais été confronté à des mises à jour silencieuses ? Si l’on ne prend pas garde à la configuration du système sur lequel on déploie une application ou plus simplement si l’on comment l’erreur d’utiliser une librairie en ligne, il est possible que du jour au lendemain votre application cesse de fonctionner. Dans ce cas-là, la logique veut que l’on s’interroge sur le cas particulier qui n’aurait pas été traité et qui aurait fait dérailler le programme.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous