Contrôlez votre appareil photo numérique avec votre Pi

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
14
Mois de parution
septembre 2016
Spécialité(s)


Résumé

Le fait de disposer d'un module caméra pour la Raspberry Pi est un avantage certain et permet de faire beaucoup de choses. On est cependant très loin de ce que peut offrir un appareil reflex numérique, même moyen de gamme, en termes de qualité d'image. D'un autre côté les firmwares des appareils photo manquent souvent de souplesse et de fonctionnalités, en particulier pour l'automatisation des prises de vue. La solution pour profiter du meilleur des deux mondes est simple : piloter son APN avec une Pi.


L'exemple le plus évident pour comprendre l'intérêt d'un contrôle automatisé d'un appareil photo moyen ou haut de gamme (typiquement un reflex numérique) est le time-lapse. Cette technique consiste à prendre une photo à chaque intervalle de temps prédéfini et de combiner tous les clichés en une vidéo ou une image unique. Un autre exemple est la prise d'une série de clichés avec pour chacun un temps d'exposition ou une sensibilité ISO différente, pour ensuite combiner les photos pour créer une image à grande gamme dynamique (ou HDRI).

Il est très rare que ce type de fonctionnalité soit intégré dans le logiciel de l'appareil photo, même pour les modèles les plus coûteux. L'une des solutions consiste à utiliser, par exemple, un déclencheur programmable à brancher à l'appareil ou encore, pour certains modèles, utiliser un firmware alternatif en open source comme le fantastique Magic Lantern (pour Canon EOS,

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Développement baremetal sur Raspberry Pi 3

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
40
Mois de parution
janvier 2022
Spécialité(s)
Résumé

Le terme « baremetal », également orthographié « bare metal » ou « bare-metal » signifie « métal nu » et dans le contexte de développement sur plateforme embarquée désigne un développement reposant directement sur le matériel, sans la moindre couche d’abstraction. Ce type de programmation courant avec les microcontrôleurs est plus rare avec des plateformes utilisant des SoC puissants ou disposant de beaucoup de ressources. Pour autant, il est parfaitement possible d'utiliser l'ARM Cortex-A53 d'une Raspberry Pi de cette manière. Voyons cela...

Édito

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
255
Mois de parution
janvier 2022
Résumé

Dans des temps anciens, les logiciels propriétaires et les logiciels open source se menaient une guerre sévère. Ces temps-là sont désormais révolus. On ne peut pas dire que l’un ou l’autre bord ait gagné, mais en tout cas, il n’existe plus de tension aussi forte entre les partisans des deux camps. On peut se dire que c’est l’open source qui a gagné, qui a finalement été accepté. Mais c’est sans doute oublier un peu vite que l’on peut établir une distinction entre logiciel open source et logiciel libre, le premier profitant de la philosophie du second à des fins purement pécuniaires.

Intégrer vos propres bibliothèques dans le SDK Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
40
Mois de parution
janvier 2022
Spécialité(s)
Résumé

La richesse d'un environnement et d'un framework dépend de nombreux éléments. Nous avons la ou les plateformes matérielles elles-mêmes, la qualité de l'environnement de développement, le nombre d'exemples permettant de prendre en main le microcontrôleur et enfin, la disponibilité de codes réutilisables permettant d'étoffer ses propres projets avec un minimum de travail : les bibliothèques. Sur ce point, la Pico ne dispose pas de solution entièrement clé en main (pour l'instant), mais la structure du SDK permet une approche relativement efficace.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Les listes de lecture

7 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
La SDR permet désormais de toucher du doigt un domaine qui était jusqu'alors inaccessible : la réception et l'interprétation de signaux venus de l'espace. Découvrez ici différentes techniques utilisables, de la plus simple à la plus avancée...
8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Au-delà de l'aspect nostalgique, le rétrocomputing est l'opportunité unique de renouer avec les concepts de base dans leur plus simple expression. Vous trouverez ici quelques-unes des technologies qui ont fait de l'informatique ce qu'elle est aujourd'hui.
9 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
S'initier à la SDR est une activité financièrement très accessible, mais devant l'offre matérielle il est parfois difficile de faire ses premiers pas. Découvrez ici les options à votre disposition et les bases pour aborder cette thématique sereinement.
Voir les 23 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous