De la prédation de l’État sur le numérique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
187
Mois de parution
novembre 2015
Spécialité(s)


Résumé
À un an de la course présidentielle, il ne reste que peu de temps au Gouvernement en place pour lancer de grandes réformes structurelles, ce qui ne l’empêche pas de communiquer sur des projets qui ne se révèlent être que des anecdotes que l’Histoire institutionnelle ne retiendra pas forcément en bien.

Quelle mouche a piqué nos dirigeants actuels pour qu’ils s’intéressent absolument aux questions relatives au numérique, sans pour autant en connaître les tenants et les aboutissants ni en maîtriser les fondamentaux philosophiques, sous couvert de Bien Commun ? À y regarder de plus près, il semblerait que cette attitude ne soit pas totalement désintéressée.

Au sens strict du terme, la prédation se définit comme le mode de nutrition des animaux prédateurs ou le mode de subsistance des populations prédatrices. Pour faire simple : survivre réside dans le fait de s’attaquer à plus faible que soi. La faiblesse n’est pas nécessairement physique : elle peut être structurelle et dans le cas du numérique, il y a un prédateur – l’État – qui va s’immiscer dans un domaine qui n’avait pas besoin de lui, avec le concours de victimes consentantes – faisant une belle illustration du syndrome de Stockholm – afin de le broyer et de le vider de son essence.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

À la découverte de l’open data : petit manuel de survie dans le milieu de la donnée

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
124
Mois de parution
mars 2021
Spécialité(s)
Résumé

La remise au Premier ministre du rapport Bothorel sur la politique publique de la donnée, des algorithmes et des codes sources permet de procéder à un état des lieux de l’open data en France. De quoi parle-t-on quand on parle d’open data ? Quels sont les critères et les formats ? Comment une structure peut-elle se lancer dans l’open data ?

StopCovid et consorts : décryptage et enjeux des applications de santé

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Spécialité(s)
Résumé

Avec l’épidémie de COVID-19 qui continue à sévir à l’échelle mondiale, on a vu fleurir dans tous les pays des applications mobiles permettant de tracer les éventuels porteurs de la maladie. Mais, en dehors de cette utilisation très spécifique, il existe des catégories d’outils. Explications sur ces aides médicales d’un nouveau genre, qui commencent à faire partie de notre quotidien.

Panorama des attaques informatiques : état des lieux pour 2020

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
48
Mois de parution
septembre 2020
Spécialité(s)
Résumé

Ce premier semestre 2020 se caractérise par une pérennisation de certaines attaques voire d’une consolidation. À côté des risques informatiques spécifiquement liés à l’épidémie de COVID-19, on observe que les mauvaises pratiques continuent de perdurer.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous