Thor, le barbu qui nous veut du bien

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
141
Mois de parution
septembre 2011


Résumé
Thor, ce gentil dieu viking au marteau brillant, à la chevelure dorée, à l’accent du nord qui fait craquer les minettes… n’est pas le super héros dont nous allons traiter ici. Si c’est celui-là qui vous intéresse, je vous recommande d’aller dans un magasin spécialisé dans les comics, vous savez ces imitations des bandes dessinées belges. Nous allons traiter ici d’une bibliothèque Ruby fantastique dotée de pouvoirs, mais seulement si le développeur (ou l’admin, dans ce cas-là, il paraît qu’il faut l’appeller devop) a le cœur pur. Bref, si vous savez lire de la doc, vous aurez vite fait de savoir comment utiliser Thor.

Pourquoi Thor ? Thor a été développé par Yehuda « wycats » Katz (ex Mr MERB désormais membre de la rails core team) pour le bien du monde lorsqu’il s’est aperçu qu’il n’y avait pas de solution de script complète et pratique pour manipuler les options (1, 2). Avec Rails 3.0, Thor est devenu le moteur utilisé pour écrire des templates d’applications.

Thor est donc une solution de remplacement pour tout un tas d’outils et bibliothèque, mais en particulier pour Rake et les Rakefile. La syntaxe est beaucoup plus proche de quelque chose qui découle de Ruby plutôt que de Make, même si nous pouvons facilement retrouver quelques similarités avec celui ci. Les points forts de Thor sont la facilité à spécifier des options pour une commande et la génération automatique du message « USAGE » ou help classique en ligne de commandes.

Nous allons donc voir comment faire quelques choses de base avec Thor, jusqu'à générer des fichiers de configuration en fonction...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 95% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Hébergement privé de dépôts Git

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
109
Mois de parution
juillet 2020
Spécialité(s)
Résumé

Nous allons voir comment mettre en place un hébergement de dépôts Git privé indépendant et évolutif, avec seulement trois containers. Cela comprendra une interface web, la possibilité de gérer plusieurs utilisateurs, organisations et leurs dépôts, qu’ils soient privés ou publics.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous