Développement d'un lecteur d'animations Blender avec Ogre3D

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
141
Mois de parution
septembre 2011


Résumé
De nos jours, le rendu d'animations 3D est devenu courant au sein des applicatifs des éditeurs de logiciels. Se pose alors la question de la manière dont on peut intégrer ces animations dans des applications aussi diverses que des jeux vidéo, des logiciels de conception architecturale, ou encore des outils d'affichage dynamique. Une solution élégante et pérenne consiste à bien séparer la partie « animation » de la partie « programme » en faisant en sorte que la première puisse être intégrée dans la seconde. C'est ce que nous nous proposons de présenter dans cet article à l'aide de l'outil de conception 3D Blender et du moteur Ogre3D.

1. Préambule

Cet article a pour objectif de présenter une méthode d'import d'animations Blender au sein d'une application 3D réalisée avec le moteur Ogre3D (ou Ogre). L'intérêt d'une telle technique est majeur : il est de déporter la partie « animations » hors du code de l'application. Cela nous offre plusieurs avantages :

- Premièrement, il n'est plus nécessaire de recompiler l'application pour modifier une animation. Cette dernière étant sous la forme de fichiers externes, lisibles par le moteur, il n'y a pas à la programmer.

- Deuxièmement, étant donné que les animations n'ont plus à être directement incorporées au code, il est possible de les faire développer par quelqu'un d'autre que le programmeur. D'un point de vue managérial et/ou cynique, cela permet de payer un concepteur (designer) 3D plutôt qu'un développeur. Certaines entreprises considèrent que les premiers coûtent moins cher que les seconds.

- Enfin, troisièmement, cela présente le grand...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Ma première application Android - 1ère partie

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
47
Mois de parution
avril 2010
Spécialité(s)
Résumé
De tous les systèmes d'exploitation libres pour mobile, Android est aujourd'hui celui dont la part de marché croît le plus vite. De fait, il devient intéressant de proposer des exemples d'applications qu'il est possible de développer sur cette plate-forme. C'est ce que nous nous proposons de faire dans cet article.

Ma première application Android - 2nde partie

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
47
Mois de parution
avril 2010
Spécialité(s)
Résumé
Dans la première partie de cette étude, le lecteur a pu appréhender certains concepts basiques du développement sous Android. Dans la réalisation de notre application, nous en étions restés à l'affichage d'une carte Google centrée sur la position géographique de l'utilisateur. Cette seconde partie arrive en complément de la précédente et porte sur l'interrogation d'un service web et le positionnement d'éléments sur la carte.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous