Buildbot, ou comment contribuer au réchauffement climatique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
141
Mois de parution
septembre 2011


Résumé
Bien souvent, quand on travaille sur un projet avec un certain nombre de contributeurs, on met en place une infrastructure de compilation et tests automatiques, pour vérifier qu'un commit ne pète pas un autre bout du code. De plus, on veut pouvoir tester la portabilité de son code sur divers systèmes d'exploitation, ainsi que diverses architectures matérielles. Dans le cadre de la maintenance et du packaging des divers ports mozilla sur OpenBSD (Firefox, mais aussi Thunderbird, Xulrunner, Seamonkey, Fennec aka Firefox mobile et Sunbird), je me suis donc intéressé à buildbot, un système développé en Python permettant d'automatiser la compilation d'un code sur diverses machines.

1. OpenBSD

OpenBSD est un système d'exploitation libre sous licence BSD dérivé de 4.4BSD existant depuis 1995, une nouvelle version étant mise à disposition du public tous les 6 mois. Le projet est mené (certains diront « d'une main de maître ») par Theo de Raadt, et compte une centaine de développeurs actifs, certains travaillant sur la base de l'OS (le noyau, les applications utilisateur de base), et d'autres travaillant sur le portage d'applications tierces proposées aux utilisateurs finaux sous forme de packages binaires. À ce jour, l'arbre des ports OpenBSD propose environ 7000 applications tierces, allant des environnements de bureaux complets (Xfce, GNOME, KDE) aux applications bureautiques (LibreOffice) en passant par divers logiciels serveurs (Web, Mail, Base de données, DNS, ...)

2. Mozilla

Mozilla est un projet libre principalement connu pour le navigateur web libre Firefox, né de la séparation entre la partie navigateur et la partie logiciel de courrier...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Comment recycler de vieilles machines pour construire des paquets signés pour OpenBSD ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
74
Mois de parution
septembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
Pour des raisons X ou Y, il se trouve que des fois on ne veut pas utiliser les paquets fournis par les miroirs officiels OpenBSD. On peut être en environnement fermé/paranoïaque/NSA-compliant, et vouloir re-construire soi-même tous les paquets ou alors (et c'est le cas d'utilisation que je vais exposer ici), on peut vouloir faire des builds de tout le ports-tree avec des diffs non encore validés, mais pouvant impacter une bonne partie de l'arbre (par exemple, une mise à jour majeure de glib/gtk, ou de WebKit, ou de Python...).

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Stubby : protection de votre vie privée via le chiffrement des requêtes DNS

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Depuis les révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage de masse des communications sur Internet par la NSA, un effort massif a été fait pour protéger la vie en ligne des internautes. Cet effort s’est principalement concentré sur les outils de communication avec la généralisation de l’usage du chiffrement sur le web (désormais, plus de 90 % des échanges se font en HTTPS) et l’adoption en masse des messageries utilisant des protocoles de chiffrement de bout en bout. Cependant, toutes ces communications, bien que chiffrées, utilisent un protocole qui, lui, n’est pas chiffré par défaut, loin de là : le DNS. Voyons ensemble quels sont les risques que cela induit pour les internautes et comment nous pouvons améliorer la situation.

Surveillez la consommation énergétique de votre code

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Être en mesure de surveiller la consommation énergétique de nos applications est une idée attrayante, qui n'est que trop souvent mise à la marge aujourd'hui. C'est d'ailleurs paradoxal, quand on pense que de plus en plus de voitures permettent de connaître la consommation instantanée et la consommation moyenne du véhicule, mais que nos chers ordinateurs, fleurons de la technologie, ne le permettent pas pour nos applications... Mais c'est aussi une tendance qui s'affirme petit à petit et à laquelle à terme, il devrait être difficile d'échapper. Car même si ce n'est qu'un effet de bord, elle nous amène à créer des programmes plus efficaces, qui sont également moins chers à exécuter.

Donnez une autre dimension à vos logs avec Vector

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Avoir des informations précises et détaillées sur ce qu’il se passe dans une infrastructure, et sur les applications qu'elle héberge est un enjeu critique pour votre business. Cependant, ça demande du temps, temps qu'on préfère parfois se réserver pour d'autres tâches jugées plus prioritaires. Mais qu'un système plante, qu'une application perde les pédales ou qu'une faille de sécurité soit découverte et c'est la panique à bord ! Alors je vous le demande, qui voudrait rester aveugle quand l'observabilité a tout à vous offrir ?

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous