Édito

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
191
Mois de parution
mars 2016


Résumé
Connaissez-vous la Délégation générale à la langue française et aux langues de France (la DGLFLF de son petit nom) ? Non ? Alors pour votre plus grand bonheur, vous allez apprendre qu'il s'agit d'un service directement rattaché au ministre chargé de la culture et qu'il est composé d'une trentaine de personnes.

Son objectif est, je cite, « d'animer et de coordonner la politique linguistique du Gouvernement et d'orienter son évolution dans un sens favorable au maintien de la cohésion sociale et à la prise en compte de la diversité de notre société ». Si j'ai décidé de vous parler de cette instance ce mois-ci, c'est suite à la publication de l'article « Vers une norme française pour les claviers informatiques », paru sur le site du Ministère de la Culture [1]. En résumé, ce texte nous explique qu'il est « presque impossible d'écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France ». Ainsi on ne peut pas (ou très difficilement si je me réfère à l'atténuation impliquée par l'usage du mot « presque ») utiliser :

  • des caractères majuscules accentués tels que «  É » ou « Ç » ;
  • des guillemets français doubles en forme de chevrons c'est-à-dire « ... » en lieu et place des guillemets droits...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite