Programmation orientée objet : le retour aux sources

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
125
Mois de parution
mars 2010


Résumé
Je vous propose, dans cet article, de revenir sur les fondements de la programmation orientée objet : à quoi ça sert et comment est-ce que ça marche ? Cet article n'a pas la prétention de couvrir tous les aspects de la programmation orientée objet, mais simplement de donner ou rappeler son fonctionnement pour une meilleure utilisation.

Créer un logiciel est une activité complexe pour laquelle il est essentiel de suivre une méthode très rigoureuse. Cette méthode doit permettre de suivre le logiciel tout au long du cycle de sa vie (expression des besoins, analyse, conception, tests, etc.). La programmation orientée objet (encore appelée POO), où les mêmes concepts sont utilisés de la phase d'analyse jusqu'à la conception, est née de cette vision issue du génie logiciel. À ce titre, il est très important de respecter des règles de codage [1]. Par « règles de codage », on entend utilisation d'une nomenclature homogène, indentation correcte du code, documentation de code, etc. Ceci est très important en POO, qui a été créée pour répondre à la gestion de gros projets. Si des dizaines de développeurs travaillent sur le même projet, mais produisent chacun un code d'un style différent, cela entraîne une perte de temps car la relecture du code n'est pas très aisée... Il en va de même pour...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 98% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Contrôler un serveur avec des SMS

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
118
Mois de parution
février 2022
Spécialité(s)
Résumé

Utiliser des SMS pour communiquer avec un serveur peut paraître assez loufoque à notre époque. Pourtant, cela peut être très utile quand l’utilisateur final n’est pas un informaticien et que l’on ne souhaite pas nécessairement développer une application spécifique.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Les nouvelles menaces liées à l’intelligence artificielle

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Sommes-nous proches de la singularité technologique ? Peu probable. Même si l’intelligence artificielle a fait un bond ces dernières années (elle est étudiée depuis des dizaines d’années), nous sommes loin d’en perdre le contrôle. Et pourtant, une partie de l’utilisation de l’intelligence artificielle échappe aux analystes. Eh oui ! Comme tout système, elle est utilisée par des acteurs malveillants essayant d’en tirer profit pécuniairement. Cet article met en exergue quelques-unes des applications de l’intelligence artificielle par des acteurs malveillants et décrit succinctement comment parer à leurs attaques.

Migration d’une collection Ansible à l’aide de fqcn_migration

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Distribuer du contenu Ansible réutilisable (rôle, playbooks) par l’intermédiaire d’une collection est devenu le standard dans l’écosystème de l’outil d’automatisation. Pour éviter tout conflit de noms, ces collections sont caractérisées par un nom unique, formé d’une espace de nom, qui peut-être employé par plusieurs collections (tel qu'ansible ou community) et d’un nom plus spécifique à la fonction de la collection en elle-même. Cependant, il arrive parfois qu’il faille migrer une collection d’un espace de noms à un autre, par exemple une collection personnelle ou communautaire qui passe à un espace de noms plus connus ou certifiés. De même, le nom même de la collection peut être amené à changer, si elle dépasse son périmètre d’origine ou que le produit qu’elle concerne est lui-même renommé.

Mise en place d'Overleaf Community pour l’écriture collaborative au sein de votre équipe

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Si vous utilisez LaTeX pour vos documents, vous connaissez vraisemblablement Overleaf qui vous permet de rédiger de manière collaborative depuis n’importe quel poste informatique connecté à Internet. Cependant, la version gratuite en ligne souffre de quelques limitations et le stockage de vos projets est externalisé chez l’éditeur du logiciel. Si vous désirez maîtriser vos données et avoir une installation locale de ce bel outil, cet article est fait pour vous.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous