Uzbl, votre nouveau navigateur web

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
125
Mois de parution
mars 2010


Résumé

Le domaine des navigateurs web est saturé. Un choix important d'applications s'offre à ceux qui souhaitent naviguer sur le World Wide Web. Pourtant, jusqu'ici, vous n'avez pas trouvé votre bonheur. Vous appréciez la ligne de commandes, mais le concept des navigateurs en mode texte pur vous semble limité. De plus, vous trouvez que décidément, Firefox et les autres navigateurs libres sont trop lourds dans leur utilisation et imposent de nombreuses fonctionnalités qui vous sont inutiles au quotidien. Alors, Uzbl, la suite d'outils pour l'interface web, vous intéressera sûrement.Avec Uzbl, vous surfez sur Internet en mode graphique (le rendu est assuré par Webkit) tout en contrôlant votre navigateur au clavier, avec les possibilités de personnalisation qu'autorise cette interface.


1. Installer Uzbl

Pour installer la suite d'outils Uzbl sous Debian, il est nécessaire d'entrer la commande suivante en tant qu'utilisateur root :

# aptitude install uzbl

L'installation doit s'être déroulée correctement. Si vous avez un accès à Internet, vous pouvez immédiatement tester votre nouveau navigateur à l'aide de la commande suivante, après être repassé sous votre utilisateur habituel :

$ uzbl --uri uzbl.org

La page d'accueil du projet Uzbl apparaît dans une fenêtre. Cette dernière, en plus du contenu web, présente une barre d'état en mode texte en bas de la page.

uzbl-page-accueil-projet

La page d'accueil du projet Uzbl

Vous pouvez vous déplacer dans la page grâce à la souris et sa molette, ou cliquer sur les différents liens. Une fois que vous aurez fini, saisissez simplement au clavier les caractères suivants, puis terminez par une pression sur la touche [ENTRÉE] :

:exit

La fenêtre se ferme, concluant ainsi votre première expérience...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 92% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Cluster MySQL 5.6 et bascule automatique avec mysqlfailover

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
191
Mois de parution
mars 2016
Spécialité(s)
Résumé
Vous cherchez un cluster MySQL maître-esclave qui bascule automatiquement si le maître vient à faillir ? Ne cherchez plus, depuis la version 5.6, MySQL propose l'utilitaire mysqlfailover qui automatise tout ce processus. Voici le « how-to » de mise en place de ce type de cluster.

Réplication PostgreSQL avec Slony

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
188
Mois de parution
décembre 2015
Spécialité(s)
Résumé
Besoin de réplication PostgreSQL entre un maître et plusieurs esclaves pour votre application ? Le projet Slony offre une solution éprouvée et flexible que nous vous proposons de mettre en place sur un cluster de trois serveurs PostgreSQL 9.4 installés avec la distribution Debian stable actuelle « Jessie ».

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous