Détection d’attaques avec Splunk

Magazine
Marque
MISC
Numéro
89
Mois de parution
janvier 2017
Spécialité(s)


Résumé

Cet article a pour but de vous présenter comment un système d’analyse de données machine tel que Splunk peut être utile pour réagir efficacement à une attaque en cours. Nous prenons l’exemple pour lequel Brian Krebs a servi de preuve de concept pour le botnet Mirai avant que ce dernier attaque les serveurs DNS de Dyn empêchant l’accès à des sites connus tels que GitHub, Twitter, Netflix ou encore Airbnb.


À partir de fin septembre 2016, un botnet prénommé Mirai avait pour originalité de s’en prendre aux systèmes embarqués, utilisés dans ce qui s’appelle maintenant l’Internet des objets (IoT pour Internet of Things en anglais). Vous savez la petite caméra de surveillance, votre frigo, thermostat qui embarque le plus souvent un système Linux qui n’est jamais mis à jour ?

Nous souhaiterions savoir s’il est possible d’utiliser Splunk afin de détecter les traces potentielles d’attaques sur votre réseau.

1. Splunk dans les grandes lignes

Nous sommes en 2016, les machines génèrent énormément de données, que ce soit des applications système avec syslog sous Linux, Windows Event Log pour Windows, des données mises en base de données, des logs d’applications métier ou encore du trafic réseau. Il y a deux questions fondamentales que l’on se pose lorsque l’on veut maîtriser son système d’information :

  1. Comment collecter ce volume...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Duke Nukem 3D : un outil valgrind adapté à la lecture d’appels systèmes

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
206
Mois de parution
juillet 2017
Spécialité(s)
Résumé

On ne présente plus ni Duke Nukem 3D, ni Valgrind. Les deux outils sont très complémentaires : d’un côté, nous avons un émulateur de processeur RISC qui permet de faire une abstraction des instructions d’origine, d’un autre vous avez un jeu d’arcade qui permet de supporter de longues heures passées sur le premier ! Alors, pourquoi ne pas être dans l’honnêteté intellectuelle la plus complète et fusionner les deux outils afin de rendre le debugging great again ?

RSyslog et Picviz : supervision de logs à grande échelle

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
42
Mois de parution
juin 2009
Spécialité(s)
Résumé

Dans le cas où vous possédez une plateforme à superviser, pour peu que vous ayez une dizaine de machines, il n'est pas évident de détecter sur une machine donnée les problèmes que vous avez ou pourrez avoir. Cet article a pour but de vous montrer comment, malgré un nombre important de machines à superviser, on peut arriver à une bonne gestion, améliorer la sécurité de son réseau et détecter d'éventuels problèmes. La première partie de cet article consiste à présenter une manière de centraliser les logs, puis, dans un deuxième temps, nous ferons un peu d'analyse.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous