Cassage de mots de passe : que mettre dans votre boîte à outils ?

Magazine
Marque
MISC
Numéro
89
Mois de parution
janvier 2017
Spécialité(s)


Résumé

L'usage de mots de passe reste encore aujourd'hui le moyen le plus utilisé pour le contrôle d'accès en informatique. Le talon d'Achille des mots de passe est pourtant connu de longue date : il s'agit des utilisateurs, qui choisissent des mots de passe faciles à mémoriser. Malheureusement, un mot de passe facile à mémoriser est souvent synonyme de mot de passe facile à casser. Cet article a pour objectif de présenter aux administrateurs de systèmes les outils les plus efficaces aujourd'hui pour tester la solidité des mots de passe des utilisateurs de leurs systèmes.


1. Introduction

Au-delà des bonnes pratiques pour le choix des mots de passe, il est important de porter attention à la technique utilisée pour leur stockage.

Une première approche consiste, pour le vérificateur, à stocker intégralement les mots de passe dans un fichier ou une base de données. L'actualité montre toutefois que cette approche est peu recommandable : les bases de données qui ont fuité sur Internet ne sont pas rares et les cibles sont souvent de grosses entreprises. La maintenance du système peut aussi amener des personnes à avoir accès à la base de données. Lorsqu'un mot de passe est révélé, non seulement le système considéré est compromis, mais l'attaquant peut également tenter d'utiliser les noms d'utilisateur et les mots de passe sur d'autres systèmes largement utilisés, comme Gmail, Facebook, Twitter, etc.

Une procédure qui permet de prouver que l'utilisateur connaît le mot de passe sans avoir à le stocker de manière...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 97% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne
Références

[1] Bruce Schneier, « Choosing Secure Passwords », https://www.schneier.com/blog/archives/2014/03/choosing_secure_1.html

[2] https://wiki.skullsecurity.org/Passwords

[3] https://digi.ninja/projects/cewl.php

[4] https://bitbucket.org/mattinfosec/wordhound

[5] Alain Schneider, « Rainbow Tables à espace probabiliste », SSTIC 2011, https://www.sstic.org/2011/presentation/rainbow_tables_probabilistes/

[6] Site officiel de John the Ripper : http://www.openwall.com/john/

[7] Site officiel de hashcat : http://hashcat.net/hashcat/

[8] Site officiel de cudaHashcat : http://hashcat.net/oclhashcat/

[9] Site officiel d'ophcrack : http://ophcrack.sourceforge.net/

[10] Site officiel de rcracki : https://www.freerainbowtables.com/



Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

L'informatique ubiquitaire : une menace pour la vie privée ?

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
8
Mois de parution
octobre 2013
Spécialité(s)
Résumé

L'informatique ubiquitaire est une approche récente de l'informatique où le traitement de l'information est intégré dans les objets de tous les jours. On la retrouve ainsi dans les véhicules modernes, les appareils électroménagers, les dispositifs médicaux implantés, etc., mais aussi dans tous les objets qui intègrent de l'identification par radiofréquence (RFID). La technologie en elle-même n'est certainement pas à remettre en cause, mais la manière dont elle est utilisée peut parfois constituer une menace pour notre vie privée si quelques précautions ne sont pas prises.Cet article introduit le concept de vie privée et présente quatre applications de la vie de tous les jours où le sentiment que notre vie privée est menacée se fait sentir. L'objectif de cet article n'est pas de prêcher contre ces technologies, mais, bien au contraire, de mettre en garde concepteurs et utilisateurs sur les risques parfois mal connus que font courir les technologies ubiquitaires, afin de mieux les maîtriser.

Lire son Passe Navigo en un clin d’œil

Magazine
Marque
MISC
Numéro
48
Mois de parution
mars 2010
Spécialité(s)
Résumé

Les systèmes de billetterie des sociétés de transports en commun sont actuellement en pleine mutation. Ils reposaient depuis plusieurs années sur des tickets imprimés ou à piste magnétique, mais la tendance actuelle vise à les remplacer par des cartes utilisant de l’identification par radiofréquence (RFID [1]).

NXP Mifare Classic : une star déchue

Magazine
Marque
MISC
HS n°
Numéro
2
Mois de parution
novembre 2008
Spécialité(s)
Résumé

Frénésie, le mot n'est pas trop fort pour décrire l'engouement actuel envers le sans contact. Plus question désormais de se torturer l'esprit pour comprendre le pictogramme décrivant la façon d'insérer une carte à puce dans un lecteur ; il suffit de passer sa carte à proximité de celui-ci et le tour est joué. La star de toutes ces cartes sans contact, la figure de proue du domaine, c’est la NXP Mifare Classic (une icône vendue à plus d’un milliard d'exemplaires). Dans cet article, nous présentons comment elle fut lapidée au printemps 2008, lorsque plusieurs équipes de recherche ont mis au grand jour des failles de sécurité aussi sérieuses qu’impardonnables. La star déchue entraîne dans sa débâcle des millions de systèmes de contrôle d'accès, de billetterie et de porte-monnaie électronique.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

11 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Clé de voûte d'une infrastructure Windows, Active Directory est l'une des cibles les plus appréciées des attaquants. Les articles regroupés dans cette liste vous permettront de découvrir l'état de la menace, les attaques et, bien sûr, les contre-mesures.
8 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Découvrez les méthodologies d'analyse de la sécurité des terminaux mobiles au travers d'exemples concrets sur Android et iOS.
10 article(s) - ajoutée le 13/10/2020
Vous retrouverez ici un ensemble d'articles sur les usages contemporains de la cryptographie (whitebox, courbes elliptiques, embarqué, post-quantique), qu'il s'agisse de rechercher des vulnérabilités ou simplement comprendre les fondamentaux du domaine.
Voir les 55 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous