Graphes géants creux : comment définir le centre du Web

MISC HS n° 018 | novembre 2018 | Robert Erra
  • Actuellement 0 sur 5 étoiles
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Les graphes, composés de sommets et d’arêtes sont des objets communs en mathématiques (et indispensables) en informatique. Lorsqu’on veut manipuler des graphes de plusieurs centaines de millions de sommets, voire de plusieurs milliards de sommets, comme le graphe du web (ou un sous-ensemble) ou le graphe de certains réseaux sociaux, les choses se compliquent singulièrement : la plupart des algorithmes « académiques » se heurtent au « mur » de la complexité en temps (voire en espace), que nous appellerons le mur du « Big Data ». Tout algorithme dont la complexité est de l’ordre de O(n³) ou même de l’ordre de O(n²) est en fait inutilisable en pratique (ou très coûteux) dès lors que n, le nombre de sommets, dépasse (disons) le milliard. Il faut alors suivre d’autres stratégies. Il faut par exemple accepter de ne pouvoir calculer qu’une approximation même si dans certains cas, cette approximation peut en fait être la valeur exacte.

Abonnez-vous ou connectez-vous pour accéder à cet article