Détection d'anomalies par ACP

Magazine
Marque
MISC
Numéro
111
Mois de parution
septembre 2020
Domaines


Résumé

Retour de vacances. L’analyse du SIEM après un mois d’absence montre que dix incidents ont été déclenchés sur la base des alertes automatiques et ont pu être gérés convenablement par la chaîne de traitement d’incidents. Tout est-il sous contrôle ? Un analyste aimerait rapidement s’en assurer en complétant cette supervision par sa propre analyse du mois écoulé. Mais par où commencer ? Il est inenvisageable de regarder un mois de logs « rapidement » et d’autant plus quand on ne sait pas précisément ce que l’on cherche… Une solution possible est de recourir à des outils statistiques qui permettent d’identifier des périodes d’activité atypiques sur lesquelles concentrer son analyse. L’analyse en composantes principales (ACP ou PCA en anglais) est une méthode statistique qui peut répondre relativement efficacement à cette problématique. L’article présente cette méthode et son apport dans la détection d’anomalies, en prenant comme exemple l’analyse de flux réseaux.


Un analyste SOC, posté devant son SIEM préféré, manque parfois d’outils simples lui permettant de mettre à profit son expertise dans la recherche proactive d’anomalies. Cette absence d’outils est parfois la raison principale d’absence d’une telle activité, qui cantonne l’analyste à traiter uniquement les alertes remontées par les signatures configurées dans le SIEM. La détection d'anomalies statistiques apporte un outil complémentaire dans la trousse à outils des analystes.

1. L'ACP, en résumé

1.1 Utilisation courante de l’ACP

L’ACP ne sera pas totalement détaillée dans cet article. Le lecteur trouvera de nombreuses ressources sur Internet pour approfondir ses connaissances (dont [1]). Il s’agit simplement ici de donner les informations strictement nécessaires à la bonne compréhension de l’article aux lecteurs découvrant cette méthode. Nous définissons un jeu de données multivariées (multidimensionnels) comme un tableau...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite
Références


Articles qui pourraient vous intéresser...

Sauvegardez vos données, centralisez vos logs et supervisez votre sécurité

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Nos serveurs présentent désormais une surface d’attaque réseau maîtrisée et une sécurisation système d’un niveau cohérent avec notre modèle de menaces. De même, le service SSH tournant sur ces serveurs est configuré de manière optimisée. Nous pouvons donc être relativement sereins si nos adversaires sont d’un niveau intermédiaire. Et si malgré toutes ces protections, une attaque comme un rançongiciel réussissait ? Et bien dans ce cas-là, pour l’instant, notre infrastructure serait particulièrement vulnérable. Aucune sauvegarde externalisée. Pas de centralisation des traces. Une supervision sécurité inexistante. Remédions à cette situation afin d’élever le niveau de maturité de la sécurité de notre infrastructure.

Investigation numérique de l’image disque d’un environnement Windows

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Une investigation numérique requiert de nombreuses étapes. Celles-ci varient en fonction des données disponibles. Une des plus importantes est l’analyse de la mémoire vive (voir MISC N°111 [1]). L’analyse de la mémoire de masse, constituée des événements propres au système d’exploitation apporte de nouveaux éléments. Une fois celles-ci terminées, la corrélation des deux nous permettra de confirmer d’éventuelles hypothèses.

Sécurisez votre réseau

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Maintenant que notre serveur principal est déployé et que nous y avons appliqué un premier niveau de sécurisation système, occupons-nous de sa sécurisation réseau. Nous allons détailler en quoi les attaques réseau sont primordiales dans notre modèle de menace. Comme nous le verrons, l’accès distant est le risque principal qui guette nos serveurs. Nous allons mettre en œuvre une sécurité en profondeur et les mesures de protection réseau en seront une de ses dimensions importantes.