Communication électronique non sollicitée : le SPAM

Magazine
Marque
MISC
Numéro
48
Mois de parution
mars 2010
Domaines


Résumé

Que ce soit vous-même, votre famille, vos amis, qui ne s'est pas plaint d'avoir reçu des courriers électroniques non souhaités ? Il est bien rare hélas de trouver de nos jours quelqu'un qui répond par la négative. Le terme le plus usité pour nommer cette pollution endémique de nos boîtes de messagerie est « SPAM », terme légèrement abscons pour le profane, qui viendrait, selon la légende, soit des « MUD » [1], soit d'un sketch des « Monty Pythons » [2]. Mais peu importe, ses caractéristiques font qu'il est en général une plaie pour non seulement le commun des mortels, mais aussi pour les sociétés qui doivent tant bien que mal trouver des méthodes pour protéger un de leurs outils de travail principal, à savoir le courrier électronique.


1. Définition

Que cache le terme « spam » ? Comment le qualifier ? Il est en général considéré comme un courriel abusif (cette qualification est due au fait que dépendamment des pays et des législations locales, la connotation n'est pas forcément la même). Nous parlons ici d'un message électronique anonyme, bien souvent indésirable, qui est émis en grand nombre. Ce dernier tire parti du fait que le protocole SMTP [15], à la base des échanges de courriels sur Internet, ne requière pas une authentification. Il est ainsi simple d'usurper l'adresse d'autrui et les spammeurs qui l'ont bien compris tirent parti de cette faiblesse pour se dissimuler. Le besoin d'envoi en masse est principalement lié à deux raisons : 1) le spammeur ne peut préjuger de qui est intéressé par les services et produits qu'il propose et 2) du nombre de réponses à la sollicitation qu'il reçoit. 

Voici une liste non exhaustive de sujets pouvant être abordés dans un spam : 

-...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

CVE-2020-3433 : élévation de privilèges sur le client VPN Cisco AnyConnect

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Cet article explique comment trois vulnérabilités supplémentaires ont été découvertes dans le client VPN Cisco AnyConnect pour Windows. Elles ont été trouvées suite au développement d’un exploit pour la CVE-2020-3153 (une élévation de privilèges, étudiée dans MISC n°111). Après un rappel du fonctionnement de ce logiciel, nous étudierons chacune de ces nouvelles vulnérabilités.

Introduction au dossier : Sécurisez vos serveurs et votre réseau local

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
49
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

2020 aura été une année marquante pour nos vies et nos sociétés. Il aura fallu se réinventer, trouver des solutions à des situations exceptionnelles. Dans les entreprises, l'Éducation ou la Santé, la mobilisation des ressources informatiques aura été maximale. Nos infrastructures auront ployé, tangué, parfois presque craqué, mais au final, cela aura tenu.

Passez à nftables, le « nouveau » firewall de Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
122
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Le firewall est un élément important pour sécuriser un réseau. Il est prouvé que la sécurité par l’obscurantisme ne fonctionne pas. Ce n’est donc pas une bonne idée d’utiliser une boîte noire en priant pour que tout se passe bien. Un bon firewall est donc installé sur un système d’exploitation libre. Linux fait évoluer le sien d’iptables vers nftables. Nous montrons dans cet article comment débuter avec la nouvelle mouture.

Introduction au dossier : Sécurité de l’orchestrateur Kubernetes

Magazine
Marque
MISC
Numéro
112
Mois de parution
novembre 2020
Domaines
Résumé

Ce dossier s’intéresse à un système de plus en plus déployé aujourd’hui, à savoir l’orchestrateur Kubernetes. Au-delà de l’effet de mode évident dans son adoption actuelle, l’intérêt croissant pour ce projet nous amène forcément à nous poser une question essentielle : qu’en est-il de sa sécurité ? Devenu un standard de facto pour l’orchestration de conteneurs, Kubernetes, qui signifie gouvernail en grec, présente une architecture complexe et les possibilités de se tromper avec des conséquences importantes pour la sécurité d’un cluster sont nombreuses.