Créez des matériaux pour vos objets 3D avec Substance Painter !

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
46
Mois de parution
octobre 2019
Spécialité(s)


Résumé
Développé par une société française basée à Clermont-Ferrand, Substance Painter s’est imposé au fil des ans dans différents milieux, grâce à sa puissance et à sa simplicité d’utilisation. De sociétés d’effets spéciaux telles qu’ILM aux entreprises du monde du jeu vidéo comme Ubisoft, en passant par Dassault Systèmes, Louis Vuitton ou General Motors, nombreuses sont les entreprises l’ayant adopté, ainsi que la totalité de la suite de logiciels dont il fait partie.

Substance est une suite payante de logiciels professionnels sous licence propriétaire. Outre la version d’essai de 30 jours, trois différentes licences annuelles payantes sont proposées : Indie (239€), Pro (990€) et Entreprise (contact nécessaire). Une licence gratuite pour les étudiants est également disponible.
Il est aussi possible d’obtenir uniquement Substance Painter via la plateforme Steam. Dans ce cas, pour ~130€, vous obtenez une licence à vie avec accès aux mises à jour jusqu’à la fin de l’année en cours. Cette solution est parfaite pour un amateur passionné de 3D !

Instructions d'installation

Afin de télécharger Substance Painter, vous devrez au préalable créer un compte sur le site https://www.substance3d.com. Si vous utilisez une distribution Red Hat ou dérivée (Fedora, CentOS…), vous pouvez télécharger le launcher, programme permettant le téléchargement et l’installation de Substance Painter, depuis le site officiel à l'adresse



Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Transformez votre Raspberry Pi en station de rétrogaming avec Lakka

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
41
Mois de parution
février 2018
Spécialité(s)
Résumé
L'engouement pour les ordinateurs et consoles vintages est tel que certains constructeurs historiques se sont lancés sur le marché ! Alors, pourquoi ne fabriqueriez-vous pas votre propre console vintage ? Une qui vous permettrait non pas de profiter d'une seule console, mais de toutes celles de votre enfance grâce à Lakka !

Redécouvrir ses jeux préférés de PSP grâce à PPSSPP

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
103
Mois de parution
septembre 2017
Spécialité(s)
Résumé
Vous avez passé des heures devant l'écran de votre PSP ? Vous regrettez cette fantastique console portable et vous aimeriez rejouer à certains de vos jeux préférés ? Alors PPSSPP est fait pour vous. Il vous permettra en effet de profiter de vos jeux mais, cette fois, sur grand écran !

Appliquez des matériaux à vos objets !

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
37
Mois de parution
octobre 2016
Spécialité(s)
Résumé
Maintenant que vos objets sont tous modélisés et animés, il est temps de passer à la mise en place des matériaux. L'éditeur de nœuds (nodes) qui a fait son apparition dans Blender depuis quelques versions permet notamment la configuration des matériaux. C'est donc grâce à celui-ci que vous allez pouvoir donner de la couleur à vos objets.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous