Faire ses premiers pas avec OpenCV sur Raspberry Pi

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
103
Mois de parution
septembre 2017
Spécialité(s)


Résumé
Dans ce tutoriel, vous allez apprendre à réaliser un photomontage qui pourra également s'étendre à une vidéo. Le photomontage consiste à ajouter notre cher compagnon Tux en tant que logo à l'une de nos images de vacances [2][3]. Certes il est possible de faire cela très facilement avec GIMP ou tout autre logiciel de retouche d'images. L'objectif de ce tutoriel étant la découverte et l'initiation à la librairie OpenCV [1] au travers de fonctions de base. OpenCV offre d'innombrables fonctions telles que la détection d'objets, la reconnaissance de visages, la construction d'images 3D... tout cela aussi bien sur des images que des vidéos en temps réel.

Outil utilisé : OpenCV 2.4

Instructions d'installation

OpenCV (Open Computer Vision) est une librairie dédiée à la vision par ordinateur conçue à l'origine par Intel et aujourd'hui de nouveau soutenue par Intel pour des applications de traitements d'images en temps réel. OpenCV fonctionne avec tous les systèmes d'exploitation de Linux à Windows en passant par Mac OS ainsi qu'Android. De plus, son API est disponible pour la majorité des langages de programmation : C, C++, Java, Python...

Cette librairie est composée de plusieurs modules. À commencer par le module cœur (core) qui regroupe les fonctions de base, le module imgprog pour tout ce qui concerne les fonctions de traitement d'images, le module highgui pour afficher les fonctions d'affichage et bien d'autres modules.

L'installation d'OpenCV s'effectue de façon classique. Nous installons également le paquet python-opencv afin de pouvoir utiliser OpenCV depuis le langage Python.

pi@raspberrypi:~$ sudo apt-get install...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Découverte et prise en main de Kivy

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
258
Mois de parution
juillet 2022
Spécialité(s)
Résumé

Vous vous demandez certainement : pourquoi une nouvelle librairie graphique ? Encore une ! Comme à chaque fois, cette librairie apporte son lot de nouvelles fonctionnalités, à commencer par l'aspect multiplateforme et surtout la variété d'interfaces physiques accessibles, dont le multi-touch des appareils tactiles. De plus, cette librairie est accompagnée d'un nouveau langage (ou syntaxe) pour la description visuelle de l'interface graphique. Nous allons découvrir cela tout au long de cet article.

Introduction au dossier : Créez vos interfaces graphiques & IHM en Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
120
Mois de parution
juin 2022
Spécialité(s)
Résumé

L'évolution technologique que nous vivons depuis plus d'une décennie (eh oui, encore elle, et ce n'est pas terminé) s'accompagne par de nombreux changements, voire bouleversements dans bien des domaines, à commencer par le développement des Interfaces Homme-Machine, couramment appelée IHM. Ces dernières ne se résument plus à la mise en œuvre de simples fenêtres rectangulaires, où les actions se cantonnent à de vulgaires clics effectués via un curseur mu lui-même par une souris, mais à une interface complète intégrant ainsi des moyens de commande de plus en plus complexes, tels que des commandes tactiles, vocales, gestuelles, visuelles, haptiques...

Créez une interface graphique de construction et d'apprentissage de réseaux de neurones avec PyQt6

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
120
Mois de parution
juin 2022
Spécialité(s)
Résumé

Au moment de la rédaction de cet article est publiée une mise à jour de Qt, à savoir la version 6.3, qui n'apporte pas de grandes innovations, mais corrige nombre de bugs. Dans un article précédent [1], nous avions utilisé PyQt5, car tous les modules n'étaient pas encore disponibles en version 6. C'est chose faite. Nous allons donc utiliser PyQt6 dans cet article pour mettre en œuvre le framework Graphics View. Cela permettra de voir, via la construction d’une interface graphique dédiée à la création de réseaux de neurones, les petites différences entre PyQt5 et PyQt6.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Les nouvelles menaces liées à l’intelligence artificielle

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Sommes-nous proches de la singularité technologique ? Peu probable. Même si l’intelligence artificielle a fait un bond ces dernières années (elle est étudiée depuis des dizaines d’années), nous sommes loin d’en perdre le contrôle. Et pourtant, une partie de l’utilisation de l’intelligence artificielle échappe aux analystes. Eh oui ! Comme tout système, elle est utilisée par des acteurs malveillants essayant d’en tirer profit pécuniairement. Cet article met en exergue quelques-unes des applications de l’intelligence artificielle par des acteurs malveillants et décrit succinctement comment parer à leurs attaques.

Migration d’une collection Ansible à l’aide de fqcn_migration

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Distribuer du contenu Ansible réutilisable (rôle, playbooks) par l’intermédiaire d’une collection est devenu le standard dans l’écosystème de l’outil d’automatisation. Pour éviter tout conflit de noms, ces collections sont caractérisées par un nom unique, formé d’une espace de nom, qui peut-être employé par plusieurs collections (tel qu'ansible ou community) et d’un nom plus spécifique à la fonction de la collection en elle-même. Cependant, il arrive parfois qu’il faille migrer une collection d’un espace de noms à un autre, par exemple une collection personnelle ou communautaire qui passe à un espace de noms plus connus ou certifiés. De même, le nom même de la collection peut être amené à changer, si elle dépasse son périmètre d’origine ou que le produit qu’elle concerne est lui-même renommé.

Mise en place d'Overleaf Community pour l’écriture collaborative au sein de votre équipe

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Si vous utilisez LaTeX pour vos documents, vous connaissez vraisemblablement Overleaf qui vous permet de rédiger de manière collaborative depuis n’importe quel poste informatique connecté à Internet. Cependant, la version gratuite en ligne souffre de quelques limitations et le stockage de vos projets est externalisé chez l’éditeur du logiciel. Si vous désirez maîtriser vos données et avoir une installation locale de ce bel outil, cet article est fait pour vous.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous