Héberger sa messagerie instantanée pour assurer la confidentialité de ses communications

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
88
Mois de parution
mars 2015
Spécialité(s)


Résumé
On sait tous que l'on peut utiliser différents logiciels de messagerie instantanée afin de communiquer avec ses amis. Mais, quel que soit le logiciel utilisé, on se base toujours sur un service tiers : Google Talk, Skype, Yahoo!, ou même un serveur XMPP communautaire. Mais pour assurer la confidentialité de vos communications, une seule solution : installer votre propre serveur de messagerie instantanée.

1. Choix de protocoles et logiciels

On ne va pas trop s'attarder sur le choix du protocole de messagerie instantanée : la référence des protocoles ouverts est XMPP (anciennement appelé Jabber), on utilisera alors un serveur XMPP.

De nombreux logiciels savent desservir ce protocole, on peut en trouver une liste sur son site officiel : http://xmpp.org/xmpp-software/servers/. Lorsque l'on cherche « xmpp server » dans les paquets disponibles sur Debian, on y trouve Ejabberd et Prosody. Et lorsque l'on fait une recherche web portant sur ces deux noms, on rencontre beaucoup d'articles évoquant une migration du premier au second. En se basant sur la disponibilité dans Debian, ainsi que sur la popularité des deux solutions, on choisit donc d'installer Prosody.

Afin d'en rendre l'utilisation aisée, installons également un client de messagerie sous forme d'un service web : de cette manière, il suffira d'aller sur un site web particulier pour converser instantanément. Pour cela, on...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 91% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Exploitez un petit écran tactile pour Raspberry Pi avec Pygame

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
8
Mois de parution
septembre 2015
Spécialité(s)
Résumé
Un ordinateur de petite taille comme un Raspberry Pi, c'est très sympathique pour nos montages complexes. Mais s'il faut lui coller un écran 17 pouces et un clavier, ou au contraire tout faire par le réseau, c'est moins pratique. Parfois on a simplement besoin d'un petit écran pour afficher quelques informations et poser une question ou deux à l'utilisateur… pour cela, un petit écran tactile de quelques centimètres est parfaitement adapté !

Seafile : reprenez le contrôle de vos fichiers sur Raspbian et Ubuntu Server

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
91
Mois de parution
septembre 2015
Spécialité(s)
Résumé
Nous sommes nombreux à être tombés sous le charme des services d'hébergement et de synchronisation de données, comme celui de Dropbox, chef de file de ce domaine. Mais par les temps qui courent, on préférera héberger soi-même ses données plutôt que de les confier à un fournisseur tiers !

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 49 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous