Personnalisez votre ligne de commandes : le fichier .bashrc

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
18
Mois de parution
juin 2010


Résumé

Le shell permet d’interpréter les commandes saisies par l’utilisateur. Plusieurs shells sont disponibles sur les platesformes Unix, mais nous nous intéresserons dans ce numéro au shell Bash (Bourne Again SHell), fréquemment utilisé sur les systèmes GNU/Linux. Le fichier caché .bashrc se trouvant dans votre répertoire personnel peut être édité et modifié afin de personnaliser votre shell. Voici un exemple de fichier .bashrc que l’on trouve par défaut sur un système Ubuntu 10.04.


# ~/.bashrc: executed by bash(1) for non-login shells.
[...]

Il est bien indiqué que ce fichier est lu par Bash pour les shells qui ne sont pas des shells de connexion.

# If not running interactively, don't do anything
[ -z "$PS1" ] && return

Cette première instruction signifie que si le shell n'est pas lancé de manière interactive, autrement dit, s'il s'agit d'un shell de connexion, le contenu de ce fichier ne doit pas être lu par Bash. C'est le cas, par exemple, si vous exécutez la commande sudo -i.

# don't put duplicate lines in the history. See bash(1) for more options
export HISTCONTROL=ignoredups
# ... and ignore same sucessive...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite