Partitions et répertoires sous Linux

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
18
Mois de parution
juin 2010
Spécialité(s)


Résumé
Lorsqu'on installe un système Linux, il faut partitionner le disque. Il est possible d'utiliser une configuration automatique qui sera loin d'être la meilleure ou de créer manuellement les partitions. Mais encore faut-il savoir à quoi elles correspondent... Une fois le système installé, de nombreux répertoires sont créés sur le disque. Mais que contiennent-ils ? Les explications se trouvent dans cet article...

Vous avez forcément été confronté à la « douloureuse » étape du partitionnement lors de l'installation de votre système Linux. C'est le moment où l'on ne sait pas trop ce que l'on fait, où on risque de perdre toutes nos données, mais « il faut le faire pour que ça marche ! ».

Cette étape, stressante la première fois, n'est en fait pas très compliquée pour peu que l'on se donne la peine de réfléchir sur la signification des partitions et des données qui seront stockées dessus. Les connaissances acquises permettent alors de mieux configurer son ordinateur et d'en tirer ainsi un meilleur parti. Alors, si vous avez toujours partitionné vos disques à la va-vite, en fermant les yeux lors de la validation de vos instructions, prenez le temps de lire cet article, il est fait pour vous !

1. Les partitions

Le disque dur est un matériel physique enregistrant des données. Pour pouvoir accéder rapidement à ces données, il est primordial de les organiser sur le disque....

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Petite étude de la mémoire utilisée par les imports Python

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
252
Mois de parution
octobre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Python est un langage de haut niveau, ce qui permet de ne pas avoir à se soucier de l’allocation/désallocation mémoire. Mais cela ne doit pas nous empêcher d’y réfléchir un minimum, de manière à ne pas gaspiller inutilement une ressource qui peut bien vite devenir limitée...

Édito

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
251
Mois de parution
septembre 2021
Résumé

Cet édito utilise des cookies.

<En savoir plus>

<Accepter et fermer>

Pour respecter la directive ePrivacy (article 82 de la loi Informatique et Libertés [1]) qui prévoit « l’obligation, sauf exception, de recueillir le consentement des internautes avant toute opération d’écriture ou de lecture de cookies et autres traceurs », et la période de « tolérance » pour sa mise en application ayant pris fin le 31 mars 2021, vous avez dû voir fleurir les popups vous demandant d’accepter les cookies pour pouvoir continuer votre navigation.

Tester des stratégies d’investissement dans les cryptomonnaies à l’aide d’un bot

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
HS n°
Numéro
116
Mois de parution
septembre 2021
Spécialité(s)
Résumé

Les cryptomonnaies ont des cours très volatiles et leur valeur peut s’envoler un jour, pour s’écraser lamentablement le lendemain. Les cours varient très vite, et que l’on souhaite seulement tester des stratégies d’investissement ou même aller jusqu’à acheter des cryptomonnaies, un bot sera forcément un allié de poids.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Programmation des PIO de la Raspberry Pi Pico

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

La carte Pico de Raspberry Pi est appréciable à bien des égards. Ses ressources, son prix, ses deux cœurs ARM... Mais ce morceau de silicium qu'est le RP2040 renferme une fonctionnalité unique : des blocs PIO permettant de créer librement des périphériques supplémentaires qu'il s'agisse d'éléments standardisés comme SPI, UART ou i2c, ou des choses totalement exotiques et très spécifiques à un projet ou un environnement donné. Voyons ensemble comment prendre en main cette ressource et explorer le monde fantastique des huit machines à états de la Pico !

Les listes de lecture

8 article(s) - ajoutée le 01/07/2020
Découvrez notre sélection d'articles pour faire vos premiers pas avec les conteneurs, apprendre à les configurer et les utiliser au quotidien.
11 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Si vous recherchez quels sont les outils du DevOps et comment les utiliser, cette liste est faite pour vous.
8 article(s) - ajoutée le 02/07/2020
Il est essentiel d'effectuer des sauvegardes régulières de son travail pour éviter de perdre toutes ses données bêtement. De nombreux outils sont disponibles pour nous assister dans cette tâche.
Voir les 49 listes de lecture

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous