Personnalisez votre ligne de commandes : le fichier .bashrc

Magazine
Marque
Linux Pratique
HS n°
Numéro
18
Mois de parution
juin 2010


Résumé

Le shell permet d’interpréter les commandes saisies par l’utilisateur. Plusieurs shells sont disponibles sur les platesformes Unix, mais nous nous intéresserons dans ce numéro au shell Bash (Bourne Again SHell), fréquemment utilisé sur les systèmes GNU/Linux. Le fichier caché .bashrc se trouvant dans votre répertoire personnel peut être édité et modifié afin de personnaliser votre shell. Voici un exemple de fichier .bashrc que l’on trouve par défaut sur un système Ubuntu 10.04.


# ~/.bashrc: executed by bash(1) for non-login shells.
[...]

Il est bien indiqué que ce fichier est lu par Bash pour les shells qui ne sont pas des shells de connexion.

# If not running interactively, don't do anything
[ -z "$PS1" ] && return

Cette première instruction signifie que si le shell n'est pas lancé de manière interactive, autrement dit, s'il s'agit d'un shell de connexion, le contenu de ce fichier ne doit pas être lu par Bash. C'est le cas, par exemple, si vous exécutez la commande sudo -i.

# don't put duplicate lines in the history. See bash(1) for more options
export HISTCONTROL=ignoredups
# ... and ignore same sucessive...
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

OpenStreetMap, la carte dont vous êtes le héros !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
Le projet a fêté ses 10 ans d'existence au mois d'août. C'est LE projet de référence en matière de données géographiques libres. D'ailleurs, il fait partie des « producteurs de données » sur data.gouv.fr depuis presque un an déjà. Retour sur un projet d'envergure mondiale, auquel vous aussi vous pouvez contribuer !

Sécurisez vos échanges grâce à GnuPG !

Magazine
Marque
Linux Pratique
Numéro
86
Mois de parution
novembre 2014
Spécialité(s)
Résumé
GnuPG (ou GPG) est une implémentation libre du standard OpenPGP, un format développé par l'Internet Engineering Task Force (IETF), initialement conçu pour le chiffrement et l'authentification des courriers électroniques. Quelques commandes à connaître, et vous pouvez être certain que vos e-mails ne pourront être lus par une personne autre que leurs destinataires.

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Cryptographie : débuter par la pratique grâce à picoCTF

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

L’apprentissage de la cryptographie n’est pas toujours évident lorsqu’on souhaite le faire par la pratique. Lorsque l’on débute, il existe cependant des challenges accessibles qui permettent de découvrir ce monde passionnant sans avoir de connaissances mathématiques approfondies en la matière. C’est le cas de picoCTF, qui propose une série d’épreuves en cryptographie avec une difficulté progressive et à destination des débutants !

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous