Que dit l'Oracle ?

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
133
Mois de parution
décembre 2010


Résumé
Suite à la fusion d'Oracle avec Sun Microsystems, Oracle a complètement investi le secteur du libre en reprenant les technologies Sun. Mais quelle est la place du libre et de Linux chez ce géant de l’informatique qui fusionne à tour de bras ? Il est temps de faire un petit bilan en se basant sur les annonces qui ont été faites ces derniers temps.

1. Oracle OpenWorld 2010

San Francisco, du 19 au 23 septembre 2010. C’était le premier salon Oracle aux USA suite au rachat de Sun Microsystems, l’Oracle OpenWorld 2010. Des dizaines de milliers de visiteurs, une rue entière bloquée pour installer des tentes, un concert privé des Black Eyed Peas sur une île pour 25000 des visiteurs privilégiés, un show-room du trimaran sponsorisé par Oracle, gagnant de la dernière coupe de l’America... Tout le monde est d’accord, le salon annuel n’a jamais été aussi grand.

La stratégie d’Oracle se reflète plutôt bien dans le déroulement de cet événement. Le premier jour était consacré à MySQL, la présentation de la Release Candidate de MySQL Community Server 5.5 et sa roadmap, plutôt bon signe pour le moteur SGBD libre le plus connu de la planète. Un salon parallèle entier (JavaOne) était consacré à JAVA, nous sommes rassurés quant à l’avenir de cette technologie.

linux_oracle_logo

Oracle intègre maintenant un noyau Linux...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez des listes de lecture et des contenus Premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Générez votre serveur JEE sur-mesure avec Wildfly Glow

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Et, si, en une ligne de commandes, on pouvait reconstruire son serveur JEE pour qu’il soit configuré, sur mesure, pour les besoins des applications qu’il embarque ? Et si on pouvait aller encore plus loin, en distribuant l’ensemble, assemblé sous la forme d’un jar exécutable ? Et si on pouvait même déployer le tout, automatiquement, sur OpenShift ? Grâce à Wildfly Glow [1], c’est possible ! Tout du moins, pour le serveur JEE open source Wildfly [2]. Démonstration dans cet article.

Bénéficiez de statistiques de fréquentations web légères et respectueuses avec Plausible Analytics

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Pour être visible sur le Web, un site est indispensable, cela va de soi. Mais il est impossible d’en évaluer le succès, ni celui de ses améliorations, sans établir de statistiques de fréquentation : combien de visiteurs ? Combien de pages consultées ? Quel temps passé ? Comment savoir si le nouveau design plaît réellement ? Autant de questions auxquelles Plausible se propose de répondre.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous