Les tribulations d'un programmeur Linux dans la Sierra Apple

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
216
Mois de parution
juin 2018
Domaines


Résumé

Après développement d'applications domotiques basées sur des échanges de datagrammes pour divers hôtes (Raspberry Pi, ESP-12, smartphone Android) et divers langages (C++, Python, Java), on finit par être confronté au portage de ces applications dans l'univers Apple ; il est alors naturel de se tourner vers le langage Swift et sa librairie « Foundation » (le langage Swift créé par Apple et rendu public en 2014 est passé en open source en décembre 2015).L'utilisation du protocole UDP conduit à mettre en œuvre les « CFSocket » de la libraire « Foundation » avec leur fonction de rappel (callback) associée pour la réception des datagrammes. On est alors amené à manipuler des pointeurs (UnsafePointer et autres variantes du langage Swift) vers divers objets ce qui n'est pas évident a priori. Cet article est destiné à faire partager ce retour d'expérience.


Les fonctions de la librairie Foundation permettant l'accès aux sockets sont en fait des enveloppes pour les fonctions de la librairie BSD. Ainsi on fera appel à la fonction CFSocketCreate() dont la signature est :

func CFSocketCreate(_ allocator: CFAllocator!, _ protocolFamily: Int32,_ socketType: Int32, _ protocol: Int32, _ callBackTypes: CFOptionFlags,_ callout: CFSocketCallBack!, _ context: UnsafePointer<CFSocketContext>!) -> CFSocket!

Pour réagir à des connexions entrantes, il faut lui associer une fonction de rappel (argument callout) qui doit satisfaire à la définition ci-dessous :

typealias CFSocketCallBack = (CFSocket?, CFSocketCallBackType, CFData?,UnsafeRawPointer?, UnsafeMutableRawPointer?) -> Void

Les pointeurs apparaissant dans cette signature peuvent référencer divers types d'objets suivant les options choisies (argument callBackTypes). Cet article a pour objectif d'illustrer les coercitions de pointeurs à utiliser dans l'implémentation...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 94% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

À la découverte des namespaces mount et uts

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Le namespace mount, premier d'une longue série de namespaces a été ajouté à Linux quelques années après chroot() pour offrir plus de possibilités et de sécurité dans l'isolation des systèmes de fichiers. Introduit peu après et indéniablement plus simple, le namespace uts permet d'instancier les noms de machine. Les conteneurs sont bien entendu les premiers clients de ces fonctionnalités.

Godot : comment créer un jeu d’aventure

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

Dans cette série dont cet article est le premier, nous allons découvrir comment créer un jeu aussi complexe qu’un jeu d’aventure avec le moteur de jeu Godot. Nous verrons les différentes étapes, les obstacles et les différents outils mis à votre disposition.

C’est l’histoire d’un make…

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

L’outil make permet de fabriquer des fichiers selon des règles de production décrites dans une syntaxe très simple. Dans cet article, nous allons explorer les grands principes de l’écriture de ces règles et pour ceux qui ne sont pas encore familiers de cet outil, vous faire regretter d’avoir attendu si longtemps pour le connaître…

Un alter ego d’Eliza en Java faisant du calcul symbolique

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
247
Mois de parution
avril 2021
Domaines
Résumé

ELIZA a été l’un des premiers programmes (chatbot) à avoir tenté de communiquer en langage naturel. Cet article est une tentative de démystification du comportement du programme. L’interprétation d’ELIZA présentée ici est une implémentation en français qui intègre la possibilité d’effectuer des calculs de dérivées en calcul symbolique.