À la découverte des Arbres Binaires à Commande Équilibrée

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
215
Mois de parution
mai 2018
Domaines


Résumé
Dans cet article un peu théorique, nous allons jouer avec la métaphore des aiguillages. Vous pensiez peut-être que concevoir une gare de triage est un jeu d'enfant, mais quand des contraintes (fictives ? réelles ?) s'en mêlent, il faut se gratter un peu la tête et faire appel à des permutations astucieuses... C'est ainsi qu'apparaissent les ABCE, ou Arbres Binaires à Commande Équilibrée, une technique inhabituelle qui trouve sa place, entre autres, dans des circuits électroniques numériques.

Je vous propose ici une amélioration d'une structure incontournable en informatique et en électronique : l'arbre binaire équilibré, tel qu'on le voit sur la figure 6a. Bien qu'elle soit idéale du point de vue du cheminement des données (tous les chemins de la racine vers les feuilles sont de la même longueur minimale), elle pose quelques soucis dans certains cas. Heureusement, nous allons voir que la structure de la figure 6a n'est qu'une des manières de contrôler un arbre binaire équilibré : nous allons découvrir et apprendre à construire d’autres versions, où les signaux de commande sont aussi équilibrés.

Pour garder l'explication abordable, je ne désire pas employer des mots effrayants comme topologie, parcours infixe et théorie des graphes alors nous allons nous mettre dans la peau d'un jeune ingénieur de la Compagnie de Chemins de Fers. Évidemment, rien de ce qui suit ne prétend à une quelconque exactitude ferroviaire, mais cette métaphore s'impose...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 96% à découvrir.
à partir de 21,65€ HT/mois/lecteur pour un accès 5 lecteurs à toute la plateforme
J'en profite


Articles qui pourraient vous intéresser...

Simulation d’un ordinateur mécanique en scriptant sous FreeCAD

Magazine
Marque
Hackable
Numéro
35
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

L’évolution du traitement du signal est une histoire fascinante largement déroulée par David Mindell dans ses divers ouvrages [1] et citations [2]. Partant de l’ordinateur mécanique avec ses rouages, poulies, bielles et crémaillères, le passage à l’électrique au début du 20ème siècle, puis à l’électronique intégrée avec l’avènement du transistor et des circuits intégrés (VLSI) nous ont fait oublier les stades initiaux qui ont amené à notre statut actuel d’ordinateurs infiniment puissants, précis et compacts. Alors que cette histoire semble s’accompagner du passage de l’analogique au numérique – de la manipulation de grandeurs continues en grandeurs discrètes avec son gain en stabilité et reproductibilité – il n’en est en fait rien : un boulier fournit déjà les bases du calcul discrétisé mécanique, tandis que [3] introduit les concepts du calcul mécanique avec les traitements numériques avant de passer aux traitements analogiques.

Conservez l’historique de vos commandes pour chaque projet, le retour

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
241
Mois de parution
octobre 2020
Domaines
Résumé

Pouvoir conserver un historique dédié pour chaque projet, voici l’idée géniale énoncée par Tristan Colombo dans un précédent article de GLMF [1]. Cet article reprend ce concept génial (je l’ai déjà dit?) et l’étoffe en simplifiant son installation et en ajoutant quelques fonctionnalités (comme l’autodétection de projets versionnés pour proposer à l’utilisateur d’activer un historique dédié, si ce n’est pas le cas).