Vers l’ARM et au-delà !!

Magazine
Marque
GNU/Linux Magazine
Numéro
215
Mois de parution
mai 2018
Spécialité(s)


Résumé
Les serveurs ARM ont le vent en poupe, mais comment les intégrer à nos infrastructures ? Faut-il adapter nos développements ? Comment gérer une transition ? Docker, Docker Swarm et les images « manifest » orchestrent un cluster hybride.


Une question me taraudait depuis un moment : « est-ce que mes développements fonctionneraient sur une infrastructure ARM ? » Utilisant NodeJS pour le serveur j’étais assez confiant sur la faisabilité sachant que NodeJS est disponible pour la quasi-totalité des architectures, mais entre la théorie et la pratique, il y a la pratique.

1. ARM, AMD64 … ou les deux ?

Actuellement, les processeurs ARM sont essentiellement utilisés dans les appareils mobiles et les AMD64 dans les « PC », mais cette répartition est en train de changer. Les puces ARM, profitant d’une dynamique indéniable, et d’une excellente efficience énergétique, veulent conquérir le marché des « PC » et des serveurs grâce à des processeurs comme le Centriq de Qualcomm [1] annoncé fin 2017.

Les populaires Raspberry Pi et plus généralement les « development boards » sont ARMés.

Rapidement, nous trouverons sur le marché des serveurs ARM qui seront en concurrence favorable et devraient être...

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.
S'abonner à Connect
  • Accédez à tous les contenus de Connect en illimité
  • Découvrez chaque semaine un nouvel article premium
  • Consultez les nouveaux articles en avant-première
Je m'abonne


Article rédigé par

Par le(s) même(s) auteur(s)

Les derniers articles Premiums

Les derniers articles Premium

Du graphisme dans un terminal ? Oui, avec sixel

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

On le voit de plus en plus, les outils en ligne de commandes s'étoffent peu à peu d'éléments graphiques sous la forme d'émojis UTF8. Plus qu'une simple décoration, cette pointe de « graphisme » dans un monde de texte apporte réellement un plus en termes d'expérience utilisateur et véhicule, de façon condensée, des informations utiles. Pour autant, cette façon de sortir du cadre purement textuel d'un terminal n'est en rien une nouveauté. Pour preuve, fin des années 80 DEC introduisait le VT340 supportant des graphismes en couleurs, et cette compatibilité existe toujours...

Game & Watch : utilisons judicieusement la mémoire

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Au terme de l'article précédent [1] concernant la transformation de la console Nintendo Game & Watch en plateforme de développement, nous nous sommes heurtés à un problème : les 128 Ko de flash intégrés au microcontrôleur STM32 sont une ressource précieuse, car en quantité réduite. Mais heureusement pour nous, le STM32H7B0 dispose d'une mémoire vive de taille conséquente (~ 1,2 Mo) et se trouve être connecté à une flash externe QSPI offrant autant d'espace. Pour pouvoir développer des codes plus étoffés, nous devons apprendre à utiliser ces deux ressources.

Raspberry Pi Pico : PIO, DMA et mémoire flash

Magazine
Marque
Contenu Premium
Spécialité(s)
Résumé

Le microcontrôleur RP2040 équipant la Pico est une petite merveille et malgré l'absence de connectivité wifi ou Bluetooth, l'étendue des fonctionnalités intégrées reste très impressionnante. Nous avons abordé le sujet du sous-système PIO dans un précédent article [1], mais celui-ci n'était qu'une découverte de la fonctionnalité. Il est temps à présent de pousser plus loin nos expérimentations en mêlant plusieurs ressources à notre disposition : PIO, DMA et accès à la flash QSPI.

Abonnez-vous maintenant

et profitez de tous les contenus en illimité

Je découvre les offres

Déjà abonné ? Connectez-vous